Gabriel, 14 ans, frappé par la police et hospitalisé, témoigne pour la première fois - VIDÉO

Après son interpellation à Bondy le 25 mai dernier, Gabriel, 14 ans, a été hospitalisé et a bénéficié de 30 jours d’ITT. Il a même été opéré pour une intervention délicate. Un cas manifeste de violences policières qu’il a accepté de décrire lors d’une interview.

 

Pour rappel, accusé d’avoir volé un scooter, le jeune adolescent a été arrêté le soir du 25 mai par la police. Il a ensuite été placé en garde à vue. Mais celle-ci ne s’est pas déroulée de façon paisible puisque Gabriel a été transporté par les pompiers aux urgences pédiatriques de l’hôpital Jean Verdier.

Et ce n’est que le lendemain que sa mère a pu lui rendre visite à l’hôpital et découvrir l’étendue de ses blessures. D’ailleurs, le rapport médical mentionne  :

« un traumatisme facial et crânien accompagné de vomissements, de trois dents cassées et d’une fracture maxillaire gauche étendue au plancher de l’orbite.»

Depuis, l’IGPN a été saisie.

Le jeune Gabriel a décidé de prendre la parole pour la première fois

Dans une interview, il explique les circonstances de son interpellation :

« J’avais peur, ils (les policiers) couraient et m’insultaient. Quand ils m’ont attrapé, ils m’ont tapé. Ils m’ont mis à terre et m’ont mis les menottes. L’un deux a mis ses genoux sur mon dos. Et une femme a tenu mes pieds pendant qu’un policier barbu me tapait avec la pointe de ses pieds. Il me donnait des coups de pied dans mon visage. »

Arrivé au commissariat de Bobigny, c’est alors qu’il a commencé à vomir et à avoir des maux de tête. Gabriel explique :

« Les pompiers sont venus me chercher et m’ont demandé comment j’avais fait ça. C’est alors que les policiers ont dit que j’étais tombé. »

1 COMMENTAIRE

  1. « Je suis parti avec mon ami. On a voulu voler un scooter. » Visiblement,il ne voit pas où est le problème.

    Faudrait peut-être aussi lui créer une cagnotte en ligne pour le dédommager ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici