C’est pour son action en faveur des élèves les plus défavorisés que le Kényan Peter Tabichi, ce professeur de mathématiques et de physique de 36 ans, s’est vu décerner le «Global Teacher Prize», et le prix qui va avec, un million de dollars.

Peter Tabichi, vers la fin du concours, figurait parmi 10 finalistes dans cette 5e édition annuelle de ce concours international dont l’objectif est de valoriser le métier d’enseignant.

Professeur en sciences dans une école secondaire, il est membre de l’ordre religieux des Franciscains.

D’une région rurale du Kenya, Peter Tabichi a la générosité peu commune de verser 80 % de son salaire. De quoi permettre à ces étudiants pauvres de se payer des uniformes et des livres.

Le Global Teacher Prize est un concours créé par la fondation Varkey, du nom d’une famille indienne installée depuis les années 1950 à Dubaï, dans les Émirats arabes unis. Elle y a fait fortune en créant des réseaux d’écoles privées.

Je suis ici uniquement grâce à ce qu’ont accompli mes élèves. … Ce prix leur donne une chance. Il dit au monde qu’ils peuvent tout faire.

Auparavant, il travaillait dans une institution mieux équipée et ultra-moderne. Un confort qu’il a quitté pour se rapprocher des plus démunis.

Les différents problèmes liés à la pauvreté, ont fait leurs nids dans la région, toxicomanie, grossesses non-voulues, abandon scolaire précoce, mariages forcés sont courants dans cette région.

Selon le communiqué des organisateurs, c’est :

Son dévouement, son travail et sa foi dans le talent de ses élèves qui ont permis à son école, dans une zone rurale reculée et avec peu de ressources, de remporter le prix de la meilleure école aux concours nationaux inter scolaires de sciences.

Peter Tabichi a créé un «club de développement des talents» ainsi qu’un club des sciences dont l’objectif est d’inciter les élèves à concevoir des projets de recherche. Plusieurs de ses étudiants ont même participé à des compétitions scientifiques internationales.

Le nombre d’inscriptions à l’école a doublé, passant à 400 en trois ans, et les résultats des filles en particulier ont été renforcés.

L’Afrique produira des scientifiques, des ingénieurs, des entrepreneurs dont les noms seront un jour célèbres dans le monde entier. Et les filles joueront un rôle important dans cette histoire.

Le président Uhuru Kenyatta a félicité le lauréat.

Votre histoire est celle de l’Afrique, un jeune continent plein de talent.

Nous gardons la foi dans l’avenir d’une Afrique en pleine mutation malgré les défis de taille qu’elle doit surmonter et qu’elle surmontera encore.

La vidéo :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici