Meurtre de Samuel Paty une journaliste retire le micro à une femme qui transmet un discours rassembleur - VIDEO

Une journaliste de CNews interroge en direct une femme venue rendre hommage au professeur Samuel Paty violemment tué à Conflans-Sainte-Honorine mais son discours ne semble pas être au goût de la journaliste qui lui retire le micro manu militari.

 

« Il y a des dérives ça existe, faut pas se leurrer, on le sait», dit la femme interviewée avant de poursuivre «l’enseignement de la Shoah, l’évocation des caricatures de Mahomet parfois c’est difficile mais il faut faire aussi attention ! Je le répète », déclare cette femme.

«Ça ne va peut-être pas dans le sens que vous attendez mais je le dis quand même…  Il faut faire attention à ne pas généraliser ce type de phénomène parce que là on voit très bien comment les uns et les autres cherchent à faire une sorte de guerre frontale ! » est-elle forcée de conclure avant que la journaliste ne lui retire le droit de parole.

Dissolution d’associations

Le ministre de l’Intérieur a indiqué vouloir proposer la dissolution du CCIF, décrit par Gérald Darmanin comme « un ennemi de la République ». Le ministre demanderait la dissolution d’associations en conseil des ministres suite à l’assassinat par décapitation du professeur, Samuel Paty, vendredi. 

«Nous avons décidé qu’une cinquantaine de structures associatives […] verront toute la semaine un certain nombre de visites des services de l’Etat et plusieurs d’entre-elles, à ma proposition […] se verront dissoudre en Conseil de ministres».

Dimanche, à l’issue de 2 heures 30 de réunion avec Jean Castex, cinq ministres ainsi que le procureur anti-terroriste Jean-François Richard, Emmanuel Macron a annoncé un «plan d’action» dès cette semaine contre «les structures, associations ou personnes proches des milieux radicalisés» et qui propagent des appels à la haine et à la violence pouvant encourager les attentats. «La peur va changer de camp» et «les islamistes ne doivent pas pouvoir dormir tranquilles dans notre pays», a rapporté l’Elysée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici