Mila à nouveau exclue de son deuxième lycée pour ses dérapages

Mila avait été déscolarisée une première fois après avoir reçu des menaces de mort pour sa critique de l’Islam. Son entourage affirme qu’elle a été exclue de son nouveau lycée militaire.

La lycéenne est de nouveau au cœur d’une confrontation qui l’opposerait, cette fois-ci, aux institutions militaires. Dans une lettre incendiaire, son père accuse l’école militaire, dans laquelle sa fille est scolarisée dans le plus grand secret pour assurer sa protection, de l’avoir exclue.

« Je suis effondré par autant de démission et de lâcheté. Après l’Éducation nationale, c’est l’armée qui renonce à scolariser une gamine de 17 ans« , fustige-t-il dans sa « Lettre à ces lâches« . Il accuse l’établissement d’avoir renvoyé sa fille au prétexte que, au cours d’une vidéo en direct sur les réseaux sociaux visionnée par « une vingtaine de personnes », elle aurait révélé le nom de son lieu de scolarisation, brisant le secret.

« On s’est débarrassé de Mila au premier prétexte trouvé […]. Si même l’armée ne peut pas la protéger et lui permettre de poursuivre sa scolarité, que pouvons-nous faire, nous, ses parents ? Ce constat est pour nous un film d’horreur », y écrit-il.

« J’ai beaucoup de respect pour les militaires en opération, mais au bal des planqués, rien n’est plus important pour certains, apparemment, que de retrouver leur tranquillité », écrit encore le père.

Le colonel qui a reçu la lettre a reconnu que Mila n’avait pas fait cela intentionnellement, mais il a maintenu qu’elle devait rester à la maison en suivant sa scolarité à distance.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici