Saint-Ouen - un élu arrêté avec un joint puis sur un scooter volé est forcé à la démission

Zakaria Zigh, tout juste élu conseiller municipal de la majorité du nouveau maire de Saint-Ouen, a démissionné de son nouveau poste après avoir été interpellé samedi soir, aux alentours de 21h30, pour détention et usage de stupéfiants, selon des informations du Parisien. Il se trouvait au niveau du pont Alexandre III, dans le VIIe arrondissement de la capitale.

Zakaria Zigh a été convoqué dimanche 5 juillet par le nouveau maire (PS) de Saint-Ouen, Karim Bouarmrane, relate Le Parisien. L’édile, élu avec 38,08 % des voix, a demandé au jeune homme « de prendre ses responsabilités ». Ce dernier, 27e sur la liste Réinventons Saint-Ouen, lui a donc présenté sa démission. Lors de sa première interpellation, vendredi dernier, le maire lui avait demandé de se mettre « en retrait de la vie politique locale ».

Le nouveau maire de la ville Karim Bouamrane (PS) avait alors demandé au benjamin de sa liste Réinventons Saint-Ouen, en 27e place dessus, « de se mettre en retrait de la vie politique municipale ».

 

« Je suis pleinement attaché à l’intégrité et à la probité de mon équipe. Je le convoquerai au plus vite pour qu’il puisse s’expliquer et je prendrai les mesures qui s’imposent afin que cet acte répréhensible ne jette pas l’opprobre sur une équipe qui s’est comportée de façon exemplaire pendant la campagne », avait-il précisé au Parisien.

Le nouveau maire de Saint-Ouen a convoqué ce dimanche son colistier qui lui a présenté sa démission. « J’ai tenu à le convoquer immédiatement pour tirer les conséquences de ces comportements incompatibles avec la probité et le respect des lois que j’exige de la majorité municipale, et je lui ai demandé de prendre ses responsabilités », indique le maire au Parisien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici