12 mai 2018 | 1.85K vues | 1 commentaire

En Syrie, Lafarge accusée de « financement d’une entreprise terroriste »

Image de l'article En Syrie, Lafarge accusée de « financement d'une entreprise terroriste (...)
ZOOM

Jacob Waerness, ancien membre des services de renseignement norvégien, a été arrêté à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle.

Responsable de la sécurité de l’usine syrienne du groupe Lafarge de septembre 2011 à octobre 2013, il a été mis en examen le 4 mai pour "financement d’une entreprise terroriste"
Le groupe Lafarge, qui a fusionné en 2015 avec le Suisse Holcim, est suspecté d’avoir indirectement versé des taxes de plus de 12 millions d’euros à des factions armées en Syrie.

Tout ceci afin d’assurer le fonctionnement de la cimenterie malgré la guerre, mettant ainsi en péril la sécurité de ses employés syriens.
Sept cadres et dirigeants du cimentier français et de sa branche syrienne ont déjà été mis en examen.

Jacob Waerness avoue :

Les cadres de Daesh "voulaient des taxes". Ils voulaient plus être comme un État [...] Vers la fin de mon contrat, on aurait dû fermer (l’usine, ndlr). A cette époque, nous savions qui était ISIS (acronyme anglais de l’EI, ndlr), nous savions que nous ne pouvions pas rester dans la région sans contacts directs ou indirects avec ce groupe" »

profil de Latifa

Auteur : Latifa

Posté le : 12 mai 2018

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

1

Avis