Jean-Michel Apathie : “Nous devons des excuses. La colonisation algérienne, ne ressemble à aucune autre colonisation »

Jean Michel Apathie dénonce la colonisation française en Algérie lors d’un débat sur la colonisation française dans son intervention sur la chaîne LCI, l’ancien journaliste politique de Canal+ a déclaré que la colonisation algérienne ne ressemble à aucune autre colonisation.

« Nous devons des excuses. La colonisation algérienne ne ressemble à aucune autre colonisation. » s’exlame Aphatie qui a, à son actif, plusieurs publications dont notamment un ouvrage intitulé Liberté, égalité, réalité.

« Nous ne savons pas pourquoi la France a conquis Alger en 1830 » s’insurge t-il.

Dans son intervention, Jean-Michel Apathie déclare la colonisation algérienne « C’est un acte politique impensé ». « Charles 10 était bousculé par les libéraux en France, il mène une opération militaire pour sa gloire personnelle, il perd le pouvoir le 30 juillet, Louis-Philippe le succède, personne ne sait quoi faire en Algérie »

Apathie explique que la presse européenne n’était pas d’accord avec ce qui se déroulait en Algérie « L’armée est livrée à elle même sur le terrain, à partir de là va commencer la conquête de l’Algérie tellement violente qu’en 1845 il y a une campagne de presse européenne pour la dénoncer ».

Ensuite il s’offusque sur l’honneur dont a été gratifié Bugeaud « Le Maréchal Thomas Bugeaud s’est comporté comme un boucher », il est honoré aujourd’hui par une avenue à Paris, c’est un scandale. »

Très touchée par le sujet le journaliste déplore le traitement subit par le peuple algérien « On a volé les terres aux algériens, on a empêché la scolarisation de cinq générations d’algériens, on a condamné à l’ignorance et l’analphabétisme et on a lancé du napalm sur les villages algériens. »

Apathie interpelle Jean-Michel Blanquier au sujet d’une école baptisée Thomas Bugeaud

Rappelons qu’il avait le 15 juin dernier interpellé dans un tweet, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, Apathie s’étonne qu’une « école maternelle à Brest [soit] baptisée du nom de Thomas Bugeaud, général, « enfumeur » de femmes, d’enfants et de vieillards, lors de la conquête de l’Algérie, en 1845  » informe France info.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici