22 janvier 2019 | 10.93K vues | 0 commentaire

Jérusalem : Israël fermera définitivement les écoles aux Palestiniens à la fin de l’année scolaire

Image de l'article Jérusalem : Israël fermera définitivement les écoles aux Palestiniens à la fin (...)
ZOOM

L’état israélien n’a jamais caché son intention de se débarrasser de l’UNRWA, l’office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient.
Selon l’état hébreu, il n’existe pas de réfugiés Palestiniens. Nier le statut de réfugiés accordé aux Palestiniens, c’est dénoncer la reconnaissance internationale du problème Palestinien.
L’UNRWA a été créé en 1949, après la création de l’état hébreu poussant plus de 760.000 Palestiniens à l’exode.
Depuis, l’Assemblée générale des Nations unies renouvelle la résolution 194 qui stipule que :

Les réfugiés qui désirent rentrer dans leurs foyers et vivre en paix avec leurs voisins devraient y être autorisés le plus vite possible, et que des dédommagements devraient être versés pour les propriétés de ceux qui ne veulent pas revenir.

Un statut qui se transmet de génération en génération et auquel le gouvernement israélien veut mettre fin. Dans ce contexte, les autorités israéliennes ordonnent régulièrement la démolition des infrastructures installées par l’UE ou l’UNRWA.
L’état hébreu a toutefois décidé de passer à la vitesse supérieure en se débarrassant définitivement de l’agence onusienne. Le Conseil israélien de sécurité nationale (CNS) a décidé de fermer définitivement les écoles de l’UNRWA dans la partie orientale de Jérusalem.

Selon la chaîne israélienne Hadashot, la municipalité de Jérusalem, sous la direction de l’ancien maire Nir Barkat, a annoncé dans un communiqué avoir élaboré un «  plan détaillé  » visant à remplacer l’UNRWA dans ses services dans les écoles, les cliniques ou la collecte des déchets à Jérusalem.
Une mesure encouragée par l’administration Trump qui coupé les fonds à l’UNRWA tout en remettant en cause son existence même.
M. Barkat a estimé mettre «  fin au mensonge que constitue le “problème des réfugiés palestiniens” et aux menées qui visent à instaurer une souveraineté au sein d’une autre souveraineté » .
Concrètement, dès la fin de l’année scolaire 2019, les écoles de l’UNRWA seront contraintes de fermer leurs portes pour être remplacées par des écoles municipales sous la coupole des israéliens avec toutes les conséquences que cela implique.

L’ancien maire de Jérusalem ne cache pas sa satisfaction, il reproche notamment à l’agence onusienne d’inciter à la haine contre Israël et le peuple juif, un prétexte éculé, dont l’état hébreu use et abuse depuis de nombreuses années :

Je me félicite de la décision du gouvernement israélien d’adopter mon plan visant à supprimer l’UNRWA de Jérusalem. Nous avons déjà commencé à supprimer la présence de l’agence dans le secteur de l’assainissement. Il est temps de la retirer également du système éducatif, a-t-il déclaré.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 22 janvier 2019

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous