L'Egypte va indemniser les médecins qui contractent un coronavirus au travail

Le Syndicat médical égyptien a déclaré hier qu’il indemniserait le personnel médical qui avait contracté le coronavirus au travail, en leur versant 20000 livres égyptiennes (1 158 euros) ou en payant aux familles de ceux qui sont décédés des suites du virus 100000 livres égyptiennes (5 795 euros).

Al-Ahram a cité une déclaration du syndicat selon laquelle il débourserait également 50 000 livres égyptiennes (2 896 euros) aux familles de ses membres décédés de la maladie, y compris «des médecins locaux, des dentistes, des vétérinaires et des pharmaciens».

« Le personnel médical porte toujours ses responsabilités en première ligne pour protéger la nation contre la menace de la pandémie », a indiqué le communiqué.

Cette décision intervient alors que le nombre d’infections à coronavirus parmi le personnel médical égyptien est en augmentation depuis début avril.

Ces derniers jours, le syndicat a déclaré que trois médecins étaient morts du virus et que 43 avaient été infectés.

Le communiqué demandait au gouvernement « d’inclure les décès et infections liés au coronavirus du personnel médical dans un fonds public de 2018 destiné à offrir une aide financière aux martyrs et aux blessés du terrorisme ».

Dimanche, l’Égypte a enregistré 126 nouvelles infections et 13 nouveaux décès. Cela a porté le nombre total de cas confirmés dans le pays d’Afrique du Nord à 2 065 et le nombre de décès à 159. Il a également déclaré que 21 nouveaux patients s’étaient rétablis, portant le nombre de récupérations à 447. Les recherches canadiennes ont évalué le nombre réel de personnes infectées par le virus en Egypte beaucoup plus.

Depuis son apparition à Wuhan, en Chine, en décembre, le virus s’est propagé dans au moins 184 pays et régions. Jusqu’à présent, au moins 1 981 912 personnes dans le monde ont contracté le virus, dont plus de 125 078 sont décédées ; 466 229 se sont rétablis.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici