26 février 2019 | 12.62K vues | 1 commentaire

(Vidéo) En plein direct, une journaliste israélienne accuse les soldats israéliens d’être des -animaux-

Image de l'article (Vidéo) En plein direct, une journaliste israélienne accuse les soldats (...)
ZOOM

La vérité finit toujours par éclater au grand jour et c’est ce qui s’est passé sur une chaîne israélienne le week-end dernier.
Alors qu’elle est en plein direct, la journaliste israélienne Oshrat Kotler a décrit samedi soir les soldats israéliens d’animaux :

Nous envoyons nos enfants à l’armée, dans les territoires et ils reviennent transformés en animaux. C’est le résultat de l’occupation

Autant dire que ses propos ont provoqué une vague d’indignation au sein de la classe politique israélienne dont le premier ministre Netenyahou en personne qui a appelé à «  condamner les propos de la journaliste  ».

“Je suis fier des soldats de Tsahal et je les aime”, a indiqué le Premier ministre israélien suite aux propos de la journaliste. “Les propos d’Oshrak Koltler méritent d’être condamnés”, a-t-il ajouté sur Twitter.

La présentatrice vedette en charge du journal d’informations du soir pour la chaîne Hahadashot 13 a aussi dénoncé l’occupation israélienne avant d’ajouter :

Ma critique ne visait que ces soldats, amenés à blesser des innocents en raison de notre contrôle des Palestiniens

Oshrat Kotler animait ce soir-là un reportage en immersion effectué au sein d’une brigade religieuse de l’armée d’occupation israélienne dénonçant les méthodes de torture employées par l’armée israélienne.

Des détenus électrocutés par des soldats... une enquête sur le traitement problématique des prisonniers et les incidents rapportés ces derniers mois. Le bataillon religieux est une réussite qui conduit à de nombreux points d’interrogation, a annoncé pour sa part le journaliste israélien Arik Weiss, en charge du reportage.

«  Que se passe-t-il dans le régime ultra-orthodoxe accusé d’être impliqué de maltraitance sur des détenus ?  », interrogeait quant à elle la chaîne israélienne HaHadashot 13, avant la diffusion du reportage sur ses canaux.

Des propos tenus au lendemain d’un nouvel incident venu s’ajouter aux nombreux autres dont sont victimes les civils Palestiniens. En effet, cinq soldats israéliens ont été inculpés après avoir sauvagement frappé des Palestiniens alors que ceux-ci étaient menottés et avaient les yeux bandés, rapporte France Info.
La journaliste a été vivement critiquée sur les réseaux sociaux et une pétition a même été ouverte pour demander que la présentatrice soit licenciée.

Celle-ci a rappelé que ses propres enfants servaient dans l’armée israélienne et indiqué que ses propos reflétaient sa vision personnelle des choses, concluant «  vous ne me ferez pas taire  ».

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 26 février 2019

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

1

Avis

Nas user 0
Dobson

1er mars 2019 à 15:34

0

UN CURE TOTAL POUR LE VIH CONTRE CERTAINS PATIENTS NE SAVENT PAS ...

Tant de patients sont à la recherche d’une solution alternative au VIH et nous
jamais pensé qu’il pourrait être traçable à la racine et aux herbes. je dois savoir
cela par l’intermédiaire d’un professionnel de la santé qui a dit qu’il se référait
patient atteint du VIH, HERPES, CANCER, DIABÈTE et autres maladies incurables
aller après un médicament à base de plantes particulière connue sous le nom d’huile d’olive
MEDICINE par un certain herboriste appelé Dr. Kabaka. Un rapport d’un
patient appelé garçon shirley a été publié sur la façon dont elle est devenue négative
après avoir utilisé le médicament à base de plantes du Dr Kabaka ’olili. Immédiatement j’ai entendu
à propos de cet homme, je suis rapidement allé en ligne et a fait une recherche sur google où je
est tombé sur divers témoins témoignant de cet homme et de son
médecine puissante alors je l’ai contacté à travers ce numéro
+2348114801221 disponible sur WhatsApp ou par courrier électronique ([email protected])
Après avoir reçu le médicament à base de plantes par un courrier UPS, on m’a demandé
sur la façon de prendre le remède et en visitant l’hôpital, je suis devenu négatif
et maintenant je suis libre du virus VIH