Coronavirus - en Algérie tous les malades sont traités à la chloroquine

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, mardi, que le protocole thérapeutique à base de Chloroquine contre le nouveau coronavirus (Covid-19) avait montré son efficacité sur certains malades, rappelant que l’Algérie avait été parmi les premiers pays à utiliser ce médicament.

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a annoncé mardi que la chloroquine sera administrée en traitement à tous les malades confirmés. 

« Le Comité scientifique installé auprès du ministère de la Santé, s’appuyant également sur l’avis d’autres spécialités et experts, a décidé de démarrer le traitement à la chloroquine sur tous ceux qui sont déclarés positifs au Covid-19 ainsi que sur tous ceux qui auront des signes de contamination », a déclaré Benbouzid à la Chaîne 3 de la Radio Algérienne.

 

« À nos yeux, et sur la base des expériences vécues, nous espérons que cette méthode permettra de réduire le nombre des personnes atteintes », a-t-il ajouté.

«La Chloroquine est une molécule antipaludéenne d’usage courant dans le traitement du paludisme, des maladies rhumatismales et dans le lupus», écrivait déjà le ministère algérien de la Communication, le 24 mars, dans un communiqué. «Elle a donné des résultats prometteurs contre le coronavirus Covid-19 en augmentant les capacités immunitaires de l’individu. Elle est produite localement et en quantité suffisante pour traiter les patients selon le protocole établi par les experts», détaille le communiqué.

Bilan de l’épidémie en Algérie

En Algérie, le dernier bilan de la contamination au Covid-19, établi lundi, fait état de 73 nouveaux cas confirmés et 4 nouveaux décès, portant ainsi le nombre de cas confirmés à 584 et celui des décès à 35.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici