Coronavirus : la gestion Allemande de la crise fait passer la France pour des amateurs

Des chercheurs allemands prévoient d’introduire dans leur gestion de la crise des « certificats d’immunité » contre les coronavirus pour indiquer qui s’est remis du virus et est prêt à réintégrer la société.

Les documents font partie d’un projet de recherche mené au Centre Helmholtz pour la recherche sur les infections à Braunschweig, qui effectuera des tests sanguins parmi le grand public pour les anticorps produits contre le virus, rapporte le magazine allemand Der Spiegel.

Les anticorps montreront lequel des participants a eu le virus et s’est rétabli, selon un rapport du magazine allemand Der Spiegel. Environ 100 000 personnes seront testées à la fois et des certificats seront délivrés à ceux qui seront trouvés positifs.

Les tests pourraient commencer en avril si les chercheurs reçoivent le feu vert.

« Vous pourriez donner aux personnes immunisées quelque chose de similaire à un certificat de vaccination qui pourrait leur permettre des exceptions aux limites de leurs activités », a déclaré à Der Spiegel l’épidémiologiste de l’Institut Helmholtz, Gerard Krause.

Les données collectées seront utilisées pour aider à mettre fin au confinement du pays en toute sécurité et permettre aux gens de réintégrer le marché du travail. Actuellement, les écoles, les magasins non essentiels et les restaurants sont fermés et les rassemblements publics de plus de deux personnes sont interdits.

Le nombre de cas confirmés de coronavirus en Allemagne est passé à 57 298 et 455 personnes sont décédées de la maladie ici, ont montré lundi les statistiques de l’Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses.

Les cas ont augmenté de 4 751, par rapport à la veille, tandis que le nombre de morts a grimpé de 66.

Le nombre le plus élevé de cas se situe dans le sud de la Bavière, où 13 989 personnes sont infectées.

On espère que l’étude sera en mesure de déterminer un taux de mortalité plus précis du virus, bien que les résultats initiaux ne soient pas fiables.

Les tests actuellement disponibles peuvent montrer des faux positifs pour les anticorps anti-coronavirus, car 90% des adultes ont déjà une immunité contre les virus communs et inoffensifs de la même famille.

L’Allemagne teste déjà plus de personnes pour le coronavirus que tout autre pays européen à un rythme de 300 000 à 500 000 par semaine, selon des responsables.

La semaine dernière, la chancelière allemande Angela Merkel a été mise en quarantaine suite aux inquiétudes qu’elle avait été exposée au coronavirus, après qu’un médecin avec lequel elle avait interagi avait été testé positif. Le porte-parole de Merkel, Steffen Seibert, a annoncé dimanche que la dirigeante allemande continuerait de s’acquitter de ses fonctions à l’isolement.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici