Covid-19 - 13 patients dont 12 vaccinés décèdent à l’île de La Réunion

La situation sanitaire sur l’île continue de se dégrader avec un taux d’incidence hebdomadaire en forte augmentation qui atteint 353,1/100 000 habitants (contre 306,4/100.000 habitants la semaine précédente). Le variant Delta représente aujourd’hui près de 45 % des tests positifs criblés. L’ensemble des communes sont concernées. La forte progression des hospitalisations en médecine, contraint le CHU à augmenter le nombre de lits de médecine spécialisé pour assurer la prise en charge des patients Covid.

 

« Le vaccin ne protège pas de la mort »

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé ont le regret d’annoncer ce 3 août 2021 les décès, intervenus au cours des 7 derniers jours de 12 patients originaires de La Réunion et de 1 patient relevant d’une évacuation sanitaire :

– 1 personne âgée entre 25 et 34 ans, 

– 1 personne âgée entre 35 et 44 ans, 

– 1 personne âgée entre 45 et 44 ans, 

– 2 personnes âgées entre 65 et 74 ans,

– 8 personnes âgées de plus de 75 ans.

 

Toutes les personnes décédées présentaient des comorbidités, constituant des facteurs de risque de forme grave de la maladie. Parmi les 13 personnes : 8 ne disposaient pas d’un schéma vaccinal complet et 4 personnes (âgées entre 76 et 89 ans) présentaient un schéma vaccinal complet ainsi que de fortes comorbidités.

Pour le Pr Peter Von Theobald, président de la commission médicale d’établissement du CHU de La Réunion, la vaccination n’empêche de mourir. « Le vaccin ne protège pas d’une mort. Une mort peut survenir, si vous traversez la rue et vous êtes renversés par une voiture. Si vous avez un infarctus et même êtes vaccinés, vous risquez de mourir, précise le professeur des universités-praticien hospitalier. Si vous mourez d’autres choses ou d’autres comorbidités, c’est sûr que le vaccin ne sert à rien. Une protection à 95 % n’est pas une protection à 100%. On l’a toujours dit depuis le début. Beaucoup de personnes Coivd+ meurent d’autres choses que du Covid« . 

De plus l’arrivée des variants rendent la vaccination moins efficace. « On est en train de développer de nouveaux vaccins pour pouvoir lutter contre ces variants. C’est normal, c’est la même chose pour la grippe« , conclut Peter Von Theobald. 

2 Commentaires

  1. Oui mais professeur à la noix de coco…ces patients vaccinés sont mort de la Covid….ça veut dire que le vaccin n’a pas empêché une contamination….
    En plus ça se dit professeur des universités retournez au PACES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici