Covid-19 - l’hôpital de Saint-Lô suspend la vaccination après le malaise de 20 soignantsé

Selon le quotidien La Manche Libre, vingt membres du personnel soignant de l’hôpital Mémorial de Saint-Lô dans la Manche sont atteints par des effets secondaires du vaccin AstraZeneca, jeudi 11 février. 

Sur la cinquantaine de personnels vaccinés, c’est donc un peu moins de la moitié qui souffrent de fortes fièvres, dont certaines frôlent les quarante degrés. D’autres effets secondaires existent ; certains soignants sont en arrêt maladie. L’hôpital a essayé de ventiler les vaccinations en fonction des services tout au long de la journée. Peine perdue : « afin de gérer les désagréments dus à d’éventuels effets secondaires liés à cette vaccination, celle-ci a été suspendue momentanément aujourd’hui le temps de revoir les plannings », explique l’Hôpital Mémorial. 

« Trois vaccinés hier en service néphrologie et ça donne trois arrêts de travail aujourd’hui »confie une source proche de l’hôpital. 

« On avait vacciné tous nos kinés et du coup on n’avait que la moitié de l’équipe aujourd’hui », a-t-elle indiqué, en précisant que la proportion de personnes vaccinées ayant des symptômes « ne se répartit pas forcément de la même façon » d’un service à l’autre.

À la question de savoir si l’hôpital a été surpris par la proportion de personnel vacciné touchée par des symptômes, Mélanie Cotigny a expliqué : « On a eu plutôt moins d’effets secondaires sur les Pfizer, mais le labo (Astra-Zeneca) annonçait 12 % à 15 % d’effets secondaires sur cette vaccination. Donc on le savait mais on ne l’a pas anticipé de cette manière-là. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici