« Des jeunes filles musulmanes sont désinfectées par leurs parents car elles ont été au contact des mécréants prétend un professeur de philo - VIDEO

Didier Lemaire, professeur de philosophie dans la ville de Trappes fait le tour des plateaux télé et des radios pour décrire les conditions supposées de ses élèves musulmans au sein  « d’une ville définitivement perdue » selon lui.

Le professeur de philosophie devenu la coqueluche de la sphère médiatique serait sous protection policière à la suite de ses positions sur « la mouvance islamiste » dans la ville de Trappes. En 2018, il avait déjà écrit une lettre au président de la République pour dépeindre cette enclave islamiste et parfois djihadiste que peut constituer la ville de Trappes et inciter les autorités politiques à agir.

 

Il explique au micro que cette pression communautaire, il la voit dans son lycée, mais aussi dans toute la ville de Trappes. Elle se manifeste notamment sur les droits des femmes. 

“Cette pression sur les élèves se manifeste par exemple par le port du voile qui désigne les femmes comme des êtres inférieurs. J’ai des témoignages comme quoi, les jeunes filles sont sans cesse moquées par les garçons, elles ont du mal à exister », explique-t-il.

 

Le maire de Trappes dépose plainte contre le professeur 

Au lycée de la Plaine-de-Neauphle, l’incompréhension demeure chez les élèves après la médiatisation de l’enseignant. Prenant à son tour la parole sur CNews, le maire de Trappes, Ali Rabeh, a répondu au professeur.

 

«Ce matin, sur CNews, il a dit un certain nombre de mensonges, un certain nombre de contre-vérités», a-t-il déclaré dans Morandini Live. «Raconter qu’à Trappes, il n’y a aucun coiffeur mixte, c’est factuellement faux! Il y a quatre coiffeurs mixtes à Trappes».

Le professeur dit avoir reçu le soutien du rectorat, mais pas celui de ses collègues, ni de la mairie de Trappes. Il juge même la ville passive face aux islamistes radicaux. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici