Nice : des policiers diffusent du porno à l’heure de la prière musulmane

À Nice, à l’heure de la prière, la police inflige du porno aux oreilles des sans-papiers en rétention

Selon les informations de Mediapart, une quinzaine d’étrangers, incarcérés début janvier dans la maison d’arrêt de Nice, ont porté plainte après la diffusion d’une bande sonore pornographique sur les haut-parleurs de l’immeuble. Juste à temps pour la prière des musulmans.

 

Galust Hakobyan se souvient d’abord d’un bruit évoquant une jouissance. Comme si quelqu’un faisait l’amour dans une chambre à côté de la sienne. Ce 2 janvier, aux alentours de 18 h 30, il achève son premier mois au centre de rétention administrative (CRA) de Nice, avec d’autres sans-papiers enfermés en vue de leur éloignement. Galust y fera 59 jours en tout, au terme desquels il sera expulsé. « Je me suis dit que ce bruit n’était pas réel, que ce n’était pas possible. » Il se ravise : les bruits sortent en réalité des haut-parleurs, et semblent avoir été préenregistrés. Qui peut diffuser des bruits pareils ? Et pourquoi ?

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici