Jeudi dernier, dans l’émission C à vous sur France 5, Caroline Fourest et Claude Askolovitch étaient les invités d’un débat portant sur l’islamophobie grandissante en France. Seul bémol, il n’y avait aucun musulman autour de la table.

C’est une première dans l’histoire du débat télévisé de ne pas inviter au moins une personne directement concernée par le sujet ! Ici, on ne pouvait compter aucun musulman pour répondre et prendre position dans la conversation, pourtant il n’est absolument pas difficile de trouver un militant, chercheur ou journaliste musulman qui aurait été ravi d’être présent dans l’émission.

On a donc eu la chance de voir l’islamophobe de longue date Caroline Fourest retourner sa veste sur une chaîne du service public, elle qui n’a jamais hésité à remettre tous les maux de la France sur le dos de l’Islam et à faire l’amalgame entre musulman et terroriste. Elle a déclaré ceci, entre autre :

« Ça suffit, on ne va pas continuer à édicter continuellement de nouvelles contraintes au nom de la laïcité. Je suis tout à fait hostile, par exemple, à ce qu’on légifère sur le voile à l’université, lieu où l’expression politique doit rester libre. J’irai même plus loin : je pense qu’aujourd’hui le plus grand danger n’est plus la montée des communautarismes religieux mais la montée du racisme antimusulman »

Des déclarations pleines de bon sens mais qui relèvent plus de la stratégie que de la sincérité. De plus en plus de personnalités se rendent compte qu’une opposition forte et croissance s’est mise en place depuis quelques années pour contrer les islamophobes. Elle est loin l’époque où l’on pouvait se moquer, taper ou encore humilier le travailleur musulman illettré incapable de répondre de façon construite sur la scène publique. Le décor a bien changé. Désormais, les enfants de ces humbles travailleurs sont devenus avocats, chercheurs, militants ou encore sociologues et possèdent les arguments verbaux pour tenir tête aux racistes. Caroline Fourest l’a bien senti, taper sur les musulmans n’est plus un métier d’avenir.

Grâce à vous et à nos confrères, les actes islamophobes ne restent plus dans l’indifférence. Les médias musulmans se développent et se renforcent pour former la résistance et sans vous, rien n’est possible. L’occasion de remercier chacun d’entre vous de son soutien, des likes, des commentaires et des partages… Des petits gestes quotidiens qui ont un rôle majeur dans la lutte contre l’islamophobie.

Découvrez la très intéressante vidéo du débat :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici