Ce qui devait être une simple braderie en ce dimanche après-midi ensoleillé, s’est avéré être un véritable cauchemar. A l’occasion d’une brocante qui s’est tenue au sein du quartier Croix Rouge à Reims, une mère et ses filles ont été violemment agressées par des policiers, alors qu’elles vendaient des t-shirt avec la mention « FREE PALESTINE ».

Suite à l’arrivée inopinée des forces de l’ordre à la maison de quartier, ces derniers agressent verbalement les filles en leur demandant qui est la personne qui gère le stand. Myriam la plus âgée de 19 ans, rétorque que c’est elle. Les forces de l’ordre s’empressent de confisquer les affaires, prétextant que ceci est illégal.

[Ne manquez plus aucune info et rejoignez vite HBK sur Facebook en cliquant ICI ! ]

Myriam n’a nul l’intention de se laisser faire. Elle précise qu’aucune loi n’autorise la saisie de ses biens, à son grand désespoir, puisque les policiers assènent de violents coups de genoux sur les tables, arrachent un des drapeaux, et jettent la jeune femme au sol.

Ebahie, la mère de Myriam s’empresse de défendre sa fille. En guise de réponse, on la gaze au visage. Au bout de trente secondes, la mère s’évanouit. Dans le stand, la panique est à son comble.

Alors qu’elle peine à se relever, c’est de nouveau que Myriam se heurte au déferlement de violence de la part des forces de l’ordre, qui lui assènent des coups de matraques. La foule en fait également les frais.

Seules des femmes ainsi que des enfants étaient présents lors de cette brocante. Les 6 policiers présents se sont déchaînés sur les enfants, dont la sœur de Myriam, que l’on peut voir sur la vidéo ci-dessous, en larmes.

La série des atrocités n’est malheureusement pas terminée : des renforts battent Myriam, la traîne par terre, se retrouvant … Nue devant tout le monde. Non, vous ne rêvez pas. Myriam a été humiliée au plus point, cette dernière ne portant plus son haut, traîne vers le camion à l’aide d’un coup de matraque sur son dos, telle une vulgaire bête.

Myriam est menottée et placée en garde à vue. Des camions de pompiers sont arrivés par la suite afin de transporter les personnes blessées par cette émeute.

Selon les proches de Myriam, cette dernière risque un an et six mois de prison pour « rébellion contre les forces de l’ordre ».

Cliquez ici pour plus d’informations: https://www.facebook.com/mariesafiya.husson

Vidéo de l’attaque des forces de l’ordre:

Les policiers à Reims s’attaquent aux femmes et enfants!…

#JesuisMariamAdmirez la "bravoure" des policiers français! Ils prennent exemple sur la police israélienne. Voilà ce qu’il s’est passé ! Dans la vidéo, on voit les gens regroupés autour de Mariam (des femmes et des enfants!), les policiers l’avaient mise à terre et la battaient.D’un coup, ils gazent tout le monde, sans distinguer s’il s’agit d’enfants ou de femmes enceintes. Tout ceci, pour avoir vendu des t-shirt "Free Palestine". Comment de tels actes peuvent avoir lieu dans le "pays de la liberté"? N’oubliez pas, Rassemblement devant la mairie de Reims mercredi à 15h pour dénoncer ces violences !! Courage à khalti Souad Azougagh Safa Laziri et notre petite héroïne Miya Laziri <3

Posted by Marie Husson on lundi 20 avril 2015

Vidéo d’une petite fille aspergée de bombe lacrymogène par les forces de l’ordre:

La police attaque des enfants au gaz lacrymogène dans une brocante

Cette vidéo, ce n’est ni en Syrie, ni en Palestine.. C’est en FRANCE, à REIMS. APPEL A TEMOINS & EXPLICATIONSOn vient de rentrer de devant l’hôtel de Police. Il y a encore une quinzaine de personnes mobilisées devant. Explications par rapport à tout ce qu’il s’est passé aujourd’hui: Ca récit semble irréel, mais malheureusement c’est exactement ce qu’il s’est déroulé, selon les témoignages de la famille, des vidéos, et des personnes présentes. Une mère et ses filles tenaient un stand dans la brocante qui a eu lieu aujourd’hui au sein du quartier CROIX-ROUGE, maison de quartier Billard. Ils y vendaient des t-shirt contenant la mention "FREE PALESTINE". D’un coup, les forces de l’ordre débarquent à la maison de quartier et agressent verbalement les filles en demandant qui tenait ce stand. Myriam, la plus aînée de 19 ans, rétorque que c’est elle. Ils lui disent qu’elle n’en a pas le droit et ils commencent à confisquer les affaires. Myriam crie qu’ils n’en ont pas le droit, qu’il n’y a aucun texte de loi qui les autorise à confisquer leurs affaires. C’est là qu’ils donnent des coups de genoux sur les tables, arrachent un des drapeaux, et la poussent au sol. A ce moment, la mère de Myriam leur demande ce qu’ils font, en guise de réponse ils la gazent au visage. Toutes les personnes présentes courent vers le stand à ce moment là.Au bout de 30 secondes, la mère s’évanouit. Les enfants sont en panique. Les policiers commencent à frapper sur Myriam qui voulait se relever à l’aide de leurs matraques. La panique gagne tout le monde, tout le monde veut aider, mais tout le monde se prend des gaz lacrymogènes dans les yeux. ( Une vidéo a été publiée de ce moment-là, elle a été supprimée par Facebook pour on ne sait quelle raison, elle sera repostée demain in sha Allah.) Lors de cette brocante, il n’y avait que des femmes et des enfants. Les 6 policiers s’en sont ainsi pris à des ENFANTS (dont la soeur de Myriam dans cette vidéo), et des FEMMES. Des renforts sont vite arrivés, Myriam luttait, alors ils l’ont battue et traînée par terre, puis elle s’est retrouvée nue devant la foule qui s’était formée.Oui, les forces de l’ordre ont mis à nu une femme, ce qui représente une des plus grandes humiliations que peut subir une femme aux valeurs musulmanes! La soeur s’est retrouvée sans haut, ils l’ont emmené vers leur camion.Elle avait le visage qui brûlait à cause du soleil qui tapait fort sur son visage plein de lacrymogène. Elle ne voyait plus rien, elle met sa main contre le camion pour lutter une dernière fois. Alors, un des policiers lui donne un gros coup de matraque sur le dos qui l’a obligée à entrer dans le camion. Ils l’ont menottée et emmenée en garde à vue. Des camions de pompiers sont ensuite arrivés et ont emmené la quarantaine de personnes blessés par cette intervention. Des procédures sont en cours, nous ne lâcherons pas l’affaire. Mercredi aura lieu un rassemblement devant la mairie à 15H. Quiconque a une photo, une vidéo, ou juste un témoignage à apporter, qu’il nous contacte en privé !

Posted by Marie Husson on dimanche 19 avril 2015

Vidéo de Myriam à sa sortie du commissariat:

Les traces des violences policières sur Mariam

#JesuisMariam #NoussommesMariam #solidarité Mariam a été libérée, en grande partie grâce à votre mobilisation!Le standard de l’hôtel de Police s’est vu réceptionner plus de 200 appels aujourd’hui. Hier nous étions mobilisés de 20h30 jusque 2h du matin.A notre échelle, nous pouvons influencer les choses.Mariam a eu un rappel à la loi, et a gardé des traces des violences physiques qu’elle a subies durant son interpellation. Voici son témoignage. Ca ne se finira pas comme ça. Nous sommes avec Mariam et sa famille et nous serons avec eux jusqu’au bout. La plainte a été déposée. Retrouvez Mariam et sa famille et soutenez les ce Vendredi, à 14h30, devant la sous-préfecture de REIMS !Courage à notre jolie héroïne Miya Laziri <3 <3

Posted by Marie Husson on lundi 20 avril 2015

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici