États-Unis : La femme qui avait inventé son agression par un Afro-Américain a été inculpée

Il y a quelques semaines, une vidéo montrait une femme promenant son chien dans un parc et s’en prendre soudainement à un homme noir présent sur place et l’accuser d’une agression. La scène s’était passée dans Central Park fin mai et la vidéo avait fait le tour de la planète.

 

Accusant à tort l’homme d’agression, la jeune femme, du nom d’Amy Cooper, avait même demandé à la police d’arrêter le promeneur. Elle vient d’être inculpée par les services du procureur de Manhattan pour « dénonciation de délit imaginaire ».

Pour rappel, Christian Cooper, un Afro-américain avait demandé à Amy Cooper de garder son chien attaché par une laisse, conformément à la réglementation du parc. Une demande que la jeune femme n’avait pas appréciée. Elle avait alors appelé la police en affirmant avoir été « menacée » et être la victime d’une agression. Les policiers arrivés sur place n’avaient trouvé qu’Amy Cooper et étaient repartis.

C’est le lendemain de l’incident que la sœur de Christian Cooper avait décidé de publier la vidéo sur les réseaux sociaux. Depuis, elle a été visionnée plus de 44 millions de fois.

Suite à cette fausse agression, la jeune femme a été licenciée de son poste de vice-présidente de la société de gestion Franklin Templeton. Et elle est devenue la risée de la toile, symbole du racisme ordinaire bien ancré dans la société américaine d’aujourd’hui.

Amy Cooper est citée à comparaître et doit se présenter le 14 octobre prochain au tribunal de Manhattan pour son inculpation pour « dénonciation de délit imaginaire ». Si elle condamnée, elle est passible d’une peine d’un an de prison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici