États-Unis : Un homme politique s'en prend à Beyoncé et rejette ses origines africaines

Il y a quelques heures, un candidat au Congrès américain vient de lancer une polémique sur les réseaux sociaux au affirmant que Beyoncé ne serait « pas noire ». En effet, selon lui, la célèbre chanteuse américaine n’aurait pas d’origine africaine et par conséquent, ne serait « pas vraiment noire ».

L’homme politique, du nom de K.W. Miller va même plus loin en accusant la chanteuse de mettre en avant ses prétendues origines africaines afin de gagner en notoriété.

« Beyoncé n’est pas Afro-Américaine »

C’est ainsi que le candidat au Congrès américain a publié toute une série de tweets rejetant les origines africaines de Beyoncé. Avec des théories plutôt farfelues. Ainsi, il explique sur Twitter :

«Beyoncé n’est pas Africaine-Américaine. C’est juste de la publicité. Son vrai nom est Ann Marie Lastrassi. Elle est Italienne […] Beyoncé, personne n’est dupe !»

 

Dans un autre tweet, il accuse la chanteuse de faire passer des messages codés dans ses chansons. Selon lui, dans la chanson « Formation », Beyoncé, avouerait « clairement qu’elle est démoniaque et qu’elle voue un culte aux églises sataniques de l’Alabama et de la Louisiane. »

Pour étayer ses hypothèses, K.W. Miller prend pour exemple un passage de cette chanson où il est dit : «Je pourrais bien être une Bill Gates Noire en devenir». Ces paroles sont pour lui la preuve qu’il y a un complot. Il explique :

«Quatre ans plus tard, en 2020, le mouvement Black Lives Matter terrorise le pays et au même moment, Bill Gates milite pour une vaccination contre le COVID».

Enfin, dans d’autres tweets, le candidat s’en est pris à la communauté noire en général qu’il accuse de plonger dans la victimisation à outrance. Il reproche notamment aux personnalités noires, dont Beyoncé, d’entretenir cette victimisation commune au lieu « d’élever la communauté noire ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici