Le compte personnel d’Idriss Sihamedi bloqué - « Il me sera impossible de payer mon loyer. Je suis un père de 4 enfants »

Après la dissolution de l’ONG BarakaCity active auprès de 2 millions de bénéficiaires à travers le monde, le fondateur Idriss Sihamedi affirme ne plus avoir accès à son compte personnel dont les fonds ont également été gelés ainsi que ceux de son association.

 

 

 

L’ONG saisit la Cour européenne des droits de l’Homme

Le Conseil d’Etat a confirmé la dissolution de l’association humanitaire BarakaCity, ainsi que la fermeture de la mosquée de Pantin, mercredi 25 novembre. Dans les deux cas, le juge des référés du Conseil d’Etat a rejeté les demandes de suspension laissant ainsi 47 employés sur le banc et plus de deux millions de bénéficiaires à travers le monde sans aide humanitaire.

Le juge des référés du Conseil d’Etat a confirmé, mercredi 25 novembre, la dissolution de l’ONG humanitaire Barakacity. Dissoute en Conseil des ministres le 28 octobre, l’association était dans le viseur de Gérald Darmanin depuis les interrogations que le fondateur de l’association, Idriss Sihamedi, envoyait via Twitter à Zineb el Rhazoui et Zohra Bitan sur la supposée duplicité de leur discours publics et leur train de vie privé.

Le ministre de l’Intérieur l’accusait d’ « [inciter] à la haine, [d’entretenir] des relations au sein de la mouvance islamiste radicale, [et de se complaire] à justifier des actes terroristes. »

 

Dans un communiqué, les avocats mandatés pour contester la décision de dissolution de l’association ont aussitôt annoncé leur intention de saisir la Cour européenne des droits de l’Homme. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici