Ce mercredi, suite à la republication des caricatures du Prophète ﷺ par le journal Charlie Hebdo, la Turquie a décidé de prendre la parole pour condamner le magazine.

Ainsi, dans un communiqué, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hami Aksoy, a déclaré au sujet du journal Charlie Hebdo :

« Il  n’est pas possible de justifier cette insulte et ce manque de respect envers les musulmans en affirmant qu’il s’agit de la liberté de la presse, de l’art ou de l’expression. »

Hami Aksoy a déclaré que l’attitude des autorités françaises, en particulier du président Emmanuel Macron, de soutenir Charlie Hebdo sous prétexte de liberté d’expression est également « inacceptable ».

Il a par ailleurs déclaré :

«À chaque occasion, ceux qui se définissent comme démocrates et libéraux servent la nouvelle génération de fascistes et de racistes en France et en Europe en utilisant des actions racistes et discriminatoires qui augmentent l’anti-islamisme et la xénophobie.»

Aksoy a déclaré que cette « mentalité pathétique », qui tente d’empêcher des millions de musulmans vivant en paix, porte un coup à l’harmonie sociale, à l’unité et à l’égalité chaque jour.

Il a ainsi ajouté, suite à la republication de Charlie Hebdo :

« Ceux qui font cela inconsciemment doivent être conscients qu’ils nuisent à la paix sociale. Et la Turquie a exhorté les politiciens et les alliés européens à prendre clairement position contre de telles attaques qui se multiplient et blessent les sentiments musulmans. »

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici