Au Sri Lanka, les responsables de la santé ont insisté sur l’incinération du corps du bébé contre la volonté de ses parents musulmans en raison du fait que le nourrisson ait été testé positif au COVID-19 seulement par le test antigène. Les deux parents ont été testés négatifs !

Le gouvernement a rendu les crémations obligatoires pour les victimes du Covid-19, ignorant les protestations de la population musulmane du pays.

Un nourrisson de sexe masculin de 20 jours se prénommant Shaayik qui a été testé positif au COVID-19 est décédé mardi soir à l’hôpital Lady Ridgeway pour enfants, ont confirmé des sources hospitalières.

«L’enfant de 20 jours a été admis à l’hôpital Lady Ridgeway vers 4 heures du matin aujourd’hui (08). Au moment de son admission, le nourrisson était dans un état critique avec une pneumonie sévère », a déclaré le Dr G. Wijesuriya, directeur de l’hôpital pour enfants Lady Ridgeway (LRH).

Ainsi, l’enfant qui a été immédiatement transféré à l’unité de soins intensifs (USI), a été branché au ventilateur et traité tout au long de la journée.

«Le nourrisson a été confirmé positif au COVID-19 dans l’après-midi, alors qu’il a également été confirmé que les parents n’étaient pas exposés au virus», a ajouté le Dr Wijesuriya.

Selon le Dr Wijesuriya, l’enfant était décédé vers 16 heures mardi soir.

Il s’agit du plus jeune décès par COVID-19 signalé au Sri Lanka.

Politique d’incinération obligatoire

La nation insulaire connaît une augmentation du nombre de cas de COVID-19 depuis octobre, le nombre d’infections ayant augmenté de plus de huit fois depuis lors, passant à plus de 29300 et 142 morts.

Double peine pour les Musulmans vivant au Sri Lanka. Deux d’entre eux, malades du Coronavirus et décédés des suites de cette épidémie ont été incinérés, contre l’avis des familles. Une véritable onde de choc pour la communauté musulmane présente dans le pays en petite minorité.

Amnesty demande au Sri Lanka de mettre fin à l’incinération forcée

Soulignons que l’OMS autorise l’enterrement et l’incinération des personnes décédées suite au coronavirus. Sans jamais privilégier l’une de ces deux options.

Le vice-président du Conseil musulman du Sri Lanka s’est également exprimé :

 « La communauté musulmane considère cela comme un programme raciste de forces bouddhistes extrémistes qui semblent tenir le gouvernement en rançon. »

« Les directives émises par l’OMS sont appliquées par la Grande-Bretagne, la plupart des pays européens, Singapour, Hong Kong et toutes les nations musulmanes. Sauf par le Sri Lanka. », a-t-il conclu.

3 Commentaires

  1. La loi reste la loi, surtout qd il s’agit de lutter contre le covid. Mais où qu’ils soient il faut qu’il foutent la merde et bafouent le pays dans lequel ils squattent.

  2. Dans lequel ils squattent car toi tu squattes pas espèce de rigolo la loi quand il s’agit de l’appliquer chez vous en France vous êtes les premiers à les enfreindre
    Les français sont détestés dans le monde entier et tu oses ouvrir ton bec de corbeau
    Tu es encore en train de manger sur le dos de l’Afrique manges miettes

  3. Bedu, Où est ce que t’as vu qu’ils foutent la merde ? Ils refusent qu’on brule leur bébé qui vient juste de mourir, pour qui ils avaient amour et tendresse et veulent l’enterrer, c’est pas un droit humain ça ? Tu vas nier leur droit à enterrer leurs enfants juste parce qu’ils croient au Dieu unique ? Et les tests PCR sont bidons, mais comme t’es encore plus bidon qu’eux tu y crois, pauvre naïf.

    Après quoi de plus normal qu’un injuste supporte les lois injustes ?

    Tu vas crever comme tout le monde, la mort n’épargne personne, et tu rencontreras Allah, et tu sauras alors que t’as raté ta vie terrestre, que tu n’avais pas voulu croire et que pour ça tu bruleras comme un déchet en enfer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici