Une fresque en hommage à Aïcha, la caissière de Carrefour décédée du Covid-19 - VIDÉO

L’artiste C215 vient de peindre une immense fresque en hommage à Aïcha, la caissière de Carrefour décédée des suites du Covid-19. La fresque a été réalisée sur un mur du quartier où elle habitait dans la ville de Saint-Ouen.

Désormais, le portrait d’Aïcha Issadounène, caissière de 52 ans décédée il y a quelques semaines est visible par tout le quartier. Le graffeur, répondant au nom de C215, a expliqué avoir dessiné son portrait « pour qu’on se souvienne d’elle ».

Une fresque pour la mémoire

Il explique :

« Pendant le confinement, on a tous fait nos courses. On a tous vu les caissiers se sacrifier. Moi, j’étais confortablement confiné à la maison comme la plupart des Français. »

Et d’ajouter :

« C’est la mémoire vivante, la mémoire de ceux qui l’ont aimée, c’est pour eux. Que cette mémoire vivante continue de vivre. »

En effet, Aïcha travaillait depuis 30 ans au Carrefour de Saint-Denis où elle était connue. Mais le 26 mars dernier, elle a été emportée des suites du Covid-19. D’ailleurs, elle est la première victime recensée parmi les employés de grande distribution.

L’auteur de la fresque, Christian Guémy (ou C215), explique être tombé sur son portrait dans la presse et avoir aussitôt contacté le maire de Saint-Ouen et la famille d’Aïcha. Et ce, pour leur demander l’autorisation de peindre son portrait sur l’un des murs de la ville. Une fois les autorisations obtenues, il a pu se consacrer à son art.

Christian Guémy explique également :

« Elle a un parcours incroyable. C’était vraiment une personne exemplaire, serviable. Qui était aimée du plus grand monde, une personne investie dans l’associatif. »

Nora, la petite sœur d’Aïcha, émue et admirative, a commenté la fresque :

« C’est beau, c’est magnifique, c’est un bel hommage. On a l’impression qu’elle est là. »

Et d’ajouter :

« Le portrait est magnifique. C’était une personne serviable, tout le monde la connaissait dans le quartier. »

Elle déclare ensuite, amère :

« Elle n’aurait pas aimé que je le dise mais il a fallu qu’elle soit morte pour que Carrefour décide d’installer des plexiglas et propose du gel (hydroalcoolique). »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici