Marine le Pen accuse une nouvelle fois les musulmans, mais cette fois-ci, d’être à l’origine des problèmes écologiques et de la souffrance animale dans le monde.

A l’aide d’un argumentaire très travaillé mais absurde, elle trouve le moyen de justifier sa politique anti-immigration. Ses expressions imagées poussent « au dégoût » de la viande halal, casher et de ceux qui la mange à savoir… les musulmans et les juifs.

Clément Viktorovitch nous explique tout cela dans sa chronique « Les points sur les i » sur Clique avec Mouloud Achour.

La vidéo :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici