66% des Français seraient favorables à l’interdiction du burkini selon un sondage

Le 30 mars dernier, le Sénat a voulu interdire le burkini dans les piscines municipales en votant un nouvel article lors de l’examen du texte confortant les principes républicains. Mais l’Assemblée nationale a récemment supprimé cette disposition, ce qui a proposé de vives réactions, d’après un sondage réalisé par l’institut CSA pour CNEWS.

Selon un sondage de l’institut Ifop dont le résultat a été dévoilé ce mercredi, la majorité des Français seraient favorables à une loi interdisant le port du burkini sur les plages françaises.

Au total, ils seraient 66% à être pour ce type de réglementation. Une proportion plus grande encore (73%) serait favorable à une interdiction généralisée du port du burkini dans les piscines publiques, toujours selon le sondage de l’Ifop. 

Les résultats détaillés du sondage montrent que, dans cet échantillon, les femmes sont un peu plus nombreuses que les hommes à se prononcer en faveur de l’autorisation du burkini (respectivement 31% contre 21%). Par ailleurs, la tendance à s’opposer à cette tenue semble croître avec l’âge des interrogés : les «contre» représentent 88% des 65 ans et +, contre seulement 32% des 18-24 ans.

Ces chiffres ne reflètent pas tout à fait la situation politique à l’échelle nationale puisque l’amendement anti-burkini, rédigé par la droite sénatoriale, a été supprimé par l’effort conjoint des élus du Parti socialiste (PS) et de ceux de la majorité présidentielle. Le 1er juin dernier, ils ont fait voter un autre amendement, venu remplacer le premier qui était jugé anticonstitutionnel à gauche.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici