L’enregistrement de l’émission de Laurent Ruquier «On est pas couché» sur France2, qui sera diffusée ce samedi 2 mai risque de faire beaucoup parler.
Caroline Fourest, la polémiste islamophobe était l’invitée du plateau de Laurent Ruquier. Venue présenter son livre «Eloge du Blasphème», dans lequel elle défend la «liberté d’expression et les dangers d’une mondialisation de l’interdiction», un sujet qu’elle maîtrise parfaitement !

[Ne manquez plus aucune info et rejoignez vite HBK sur Facebook en cliquant ICI ! ]

Face à elle, Aymeric Caron, le censeur émérite qui a su faire ressortir le côté nocif de la féministe en lui reprochant notamment ses « méthodes malhonnêtes » et la taclant sur ses propos concernant Rokhaya Diallo, la militante associative, qu’elle accusait d’avoir des « liens avec les indigènes de la République et leurs alliés islamistes ».

Le chroniqueur n’a pas ménagé l’ex présidente du “Centre gay et lesbien”, qui n’a trouvé pour seul moyen de défense que de lâcher un « ça me fait chier de débattre avec des cons comme ça », qui laisse entrevoir le niveau peu élevé de ses répliques. Il est clair que madame Fourest a moins de répondant lorsqu’elle se trouve confrontée à un adversaire de taille.

Le violent accrochage entre les deux protagonistes est arrivé à un tel point que Laurent Ruquier a dû intervenir en exigeant de Léa Salamé de reprendre le cours de l’interview.

La militante féministe a réagi hier en donnant sa propre version des faits au Figaro.
Interrogée sur l’insulte de «con» dirigée contre l’animateur, elle répond ne pas se souvenir « C’est possible. Je ne me souviens plus. Sa crise d’hystérie a duré tellement longtemps. À un moment donné, il allait tellement loin dans les attaques personnelles que je l’ai calmé. Il faut le dire quand un petit con est un petit con ».

Remontée à bloc, elle ajoute : « C’est déjà désagréable de faire cette émission en tant qu’invitée, si en plus vous avez des chroniqueurs mesquins », elle préfère probablement les journalistes docile et acquis à sa cause.

Pour conclure, elle a encore traité Aymeric Caron de faire « partie de cette gauche idiote et aveugle », contrairement à sa droite extrémiste et raciste dont elle fait l’éloge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici