Le Maroc affiche l'un des taux de femmes ingénieures parmi les plus élevés au monde3

Le Maroc enregistre l’un des taux de femmes diplômées les plus élevés au monde dans le domaine de l’ingénierie. Selon une étude récente de l’UNESCO, les femmes représentent 42,2% du total des diplômés en ingénierie dans le pays.

L’ingénierie étant l’une des rares disciplines à rester largement dominée par les hommes, le taux de diplômées au Maroc est bien plus élevé que dans certains pays développés qui se vantent de l’égalité des sexes, comme le Canada (19,7%), les États-Unis (20,4%). , Allemagne (21,1%), Royaume-Uni (23,5%), Norvège (23,9%) et France (26,1%).

Si les préférences personnelles des élèves peuvent avoir un impact significatif sur les taux, elles peuvent encore être très révélatrices de l’inclusion des sexes dans les écoles d’ingénieurs de chaque pays.

Les quelques pays où le taux de femmes diplômées en génie est plus élevé que le Maroc sont l’Uruguay (45,9%), le Bangladesh (46,1%), le Pérou (47,5%) et le Bénin (54,6%). En revanche, les pays affichant les taux les plus bas sont l’Arabie saoudite (2,7%), le Niger (7,5%) et le Burundi (8,0%).

Le taux encourageant de femmes diplômées en ingénierie au Maroc indique que le pays est sur la bonne voie pour parvenir à l’égalité des sexes dans l’enseignement supérieur et pour briser les barrières qui ont longtemps empêché les femmes de pénétrer dans des domaines à prédominance masculine tels que l’ingénierie.

Les autres domaines avec des taux élevés de réussite féminine au Maroc comprennent la santé et le bien-être (72,3%), les sciences sociales et le journalisme (55,8%), les sciences naturelles (48,7%), l’administration des affaires et le droit (48,7%) et les arts et sciences humaines (47,9%) ).

Le domaine scientifique qui compte le moins de femmes diplômées au Maroc est celui des technologies de l’information et de la communication, les femmes ne représentant que 41,3% du total des diplômés.

Malgré des taux d’obtention de diplômes relativement élevés dans les universités marocaines, les femmes n’ont pas une forte représentation dans le domaine de la recherche.

Selon l’étude, seuls 33,8% des chercheurs au Maroc sont des femmes. Le taux de chercheuses varie de 26,7% en sciences agricoles à 40,4% dans le domaine de la santé et du bien-être.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici