Le radiodiffuseur allemand Deutsche Welle licencie cinq employés musulmans

Deux journalistes palestiniens ont été licenciés, mardi, du radiodiffuseur international allemand Deutsche Welle, pour des propos antisémites présumés, rapporte l’agence de presse Anadolu.

Les licenciements interviennent une semaine après que l’agence de presse a licencié cinq employés arabes.

Le limogeage de Zahi Alawi et de Yasser Abu Muailek est intervenu après la publication sur les réseaux sociaux de messages de 2014 prétendument antisémites, selon des informations parues dans les médias allemands.

Les messages en question faisaient référence à des messages Facebook d’Alawi et Abu Muailek qui condamnaient l’offensive israélienne sur la bande de Gaza bloquée en 2014.

« Ce que l’État terroriste d’Israël fait subir aux Palestiniens est un holocauste répété », a écrit Alawi sur sa page Facebook en juillet 2014.

Deutsche Welle a annoncé la semaine dernière avoir licencié cinq journalistes de son service arabe après une enquête de deux mois sur des allégations d’antisémitisme.

L’organisation a longtemps été critiquée pour sa couverture biaisée du conflit israélo-palestinien.

Mais la direction de Deutsche Welle a fait valoir que l’Allemagne porte une responsabilité particulière pour le pays, en raison des crimes nazis commis contre les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

L’année dernière, le comité de rédaction de DW a envoyé un nouveau guide de reportage au personnel, restreignant davantage les reportages critiques sur Israël et, selon une nouvelle déclaration, il prévoit maintenant d’affiner son code de conduite en mettant davantage l’accent sur l’antisémitisme, le droit d’Israël à exister et la responsabilité historique de l’Allemagne.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici