Les avocats de Barakacity publient un communiqué de presse contre la dissolution de l'ONG

Suite à l’annonce de Gérald Darmanin de vouloir dissoudre Barakacity, les avocats de l’ONG ont décidé de publier un communiqué de presse qu’ils ont notamment relayé sur Twitter.

 

Dans ce communiqué de presse, les avocats de Barakacity expliquent notamment :

« Les soussignés dénoncent l’amalgame précipité qui est ainsi réalisé entre ce crime abject et l’association Barakacity  qu’ils représentent ainsi que ses membres. Ils considèrent que la décision prise par Gérald Darmanin ne poursuit qu’une finalité politique et d’affichage. Si nul ne conteste la nécessité de lutter efficacement et avec la plus grand rigueur contre le terrorisme, une fois de plus, cet objectif légitime ne saurait justifier des décisions arbitraires dirigées contre une association humanitaire importante qui remplit ses missions depuis dix ans au profit de deux millions de personnes à travers le monde. »

Le communiqué de presse explique également :

« Rien dans les activités de l’association ne permet de suspecter un quelconque lien avec une activité terroriste. Ils rappellent notamment que la très longue enquête (trois ans) sur des soupçons de financement du terrorisme qui visait l’ONG musulmane Barakacity a fait l’objet d’un classement sans suite en mars 2019, après de nombreuses investigations. »

De leur côté, Barakacity a commenté ce communiqué de presse en ces mots :

« Communiqué de presse du cabinet Bourdon dénonçant des attitudes similaires à la Chine et le traitement visant à cibler une minorité musulmane pour ce qu’elle pense Une association humanitaire engagée dans 26 pays pour 2 millions de personnes ne devrait en aucun cas payer le prix. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici