Turquie  « Imaginez un père qui tue sa fille sans trembler », le message prémonitoire d’une fille assassinée par son père

Un père en Turquie a abattu sa fille de 20 ans, apparemment parce qu’elle avait refusé de lui parler après avoir divorcé de sa mère, puis a retourné l’arme sur lui.

L’élève Merve Konukoglu a été abattue par son père dans la province turque d’Elazig, dans l’est de la Turquie.

La jeune femme de 20 ans avait choisi de vivre à Diyarbakir avec sa mère après le divorce de ses parents et se serait rendue mardi à Elazig pour des examens universitaires qui se tiendraient les 27 et 28 juin.

Son père, Mikail, l’a suivie et l’a brutalement tuée suite à des allégations selon lesquelles elle ne voulait pas lui parler après le divorce. Mikail s’est ensuite tiré une balle avec le même pistolet qu’il avait utilisé pour assassiner sa fille. Il est décédé aujourd’hui à l’hôpital Elazig.

 

Un post Twitter publié par Merve en février a depuis attiré l’attention des gens. Écrit en souvenir de Seyma Yildiz, qui a été tuée par son père, Merve a posté: « Imaginez un père qui tue sa fille sans ciller ». Beaucoup croient que Merve savait que sa propre vie était menacée.

Au moins 21 femmes ont été assassinées en Turquie en mai 2020, selon le dernier rapport mensuel de la plateforme Kadın Cinayetlerini Durduracagız (We Will Stop Femicide Platform), une organisation de défense des droits des femmes qui surveille la violence à l’égard des femmes en Turquie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici