Un chauffeur musulman d’Uber a été insulté et frappé par une cliente islamophobe

La police de Middletown a arrêté Melissa Lovins, 39 ans, de Trenton. La police a déclaré qu’elle avait harcelé son chauffeur Uber et l’avait frappé plusieurs fois au visage. Melissa Lovins aurait proféré des insultes xénophobes contre le conducteur musulman.

L’incident s’est produit près d’Oxford State Road et de South Breiel Boulevard à Middletown.

« Il y a une dame dans la voiture. Elle me maudit et j’aimerais voir un flic », a déclaré le conducteur au standard de la police.

Lors de l’appel téléphonique du chauffeur Uber à la police, des enregistrements révèlent que la cliente a déclaré : « Je suis une Américaine et c’est ce que je paie tout le temps! Tu ne te rends pas compte de ça? » dit-elle. « Tu n’es pas d’ici, et je vais te faire foutre! »

Lorsque les policiers sont arrivés, ils ont dit avoir vu Melissa Lovins sortir de la voiture et arracher la chemise du conducteur tandis qu’un autre homme, également passager, tentait de les séparer.

Le chauffeur a déclaré à la police qu’il avait pris en charge Melissa Lovins et un autre homme. Lorsqu’il s’est arrêté devant un train qui passait, il a dit que Melissa Lovins avait commencé à lui poser des questions sur la politique et Donald Trump. Le conducteur Uber a déclaré qu’il n’était pas autorisé à parler de politique et a déclaré que Melissa Lovins était devenue belliqueuse en criant des propos racistes et en frappant les sièges et la console.

Une association musulmane défend le chauffeur

L’association CAIR (Council on American-Islamic Relations) fait pression pour que Melissa Lovins soit accusée d’intimidation ethnique en vertu de la loi sur les crimes de haine de l’Ohio.

La police a déclaré que Melissa Lovins était « très belliqueuse, instable sur ses pieds, sentait l’alcool, a admis qu’elle avait bu et a dit aux policiers qu’elle s’en fichait « . Avant d’être emmenée à la prison de la ville de Middletown, la police l’a emmené aux urgences.

« En raison des commentaires qu’elle a faits », a déclaré Sana Hassan, avocate au CAIR-Ohio. « Retourne d’où tu viens. Je suis américaine. Tu n’es pas américain. Ma famille est meilleure que ta famille. Trump va prendre soin de nous. »

Le CAIR a déclaré que Melissa Lovins avait également déclaré au chauffeur « la police ne vous croira pas. Elle vous arrêtera à la place ».

Le groupe souhaite que Melissa Lovins soit accusée d’intimidation ethnique.

« Je ne suis pas du tout surpris que quelque chose comme ça se soit reproduit », a déclaré Sana Hassan. « De tels incidents sont largement sous-déclarés. »

Le CAIR a déclaré qu’il y a eu une augmentation sans précédent des crimes de haine à l’échelle nationale depuis 2016, selon les données recueillies par l’organisation.

Sana Hassan a également noté que, sauf si ce crime présumé et d’autres délits similaires impliquent des accusations de crimes de haine, ils ne sont pas pris en compte dans les statistiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici