William 69 ans tue 3 personnes et blesse en plein Paris - VIDEO

Le Conseil Démocratique Kurde en France (CDK-F) a estimé « inadmissible » que la fusillade qui s’est déroulée ce vendredi à Paris, faisant trois morts et trois blessés selon un bilan provisoire, ne soit pas qualifiée d’attentat terroriste.

 

« Nous attendons des autorités françaises que toute la lumière soit faite sur cette affaire. » C’est le message lancé vendredi 23 décembre par le Conseil démocratique kurde en France (CDKF), lors d’une conférence de presse organisée après l’attaque survenue quelques heures plus tôt aux abords du centre culturel kurde Ahmet-Kaya à Paris. David Andic, l’avocat du CDKF, a lui qualifié d’acte « terroriste » cette attaque qui a fait trois morts et trois blessés (dont un en urgence absolue).

« Il est inadmissible que le caractère terroriste ne soit pas retenu et qu’on essaye de nous faire croire qu’il s’agit d’un simple militant d’extrême droite (…) venu commettre cet horrible attentat dans nos locaux », a déploré Agit Polat, porte-parole du CDK-F, lors d’une conférence de presse organisée dans un restaurant à une centaine de mètres du lieu de l’attaque.

« La situation politique en Turquie concernant le mouvement kurde nous laisse très clairement penser que ce sont des assassinats politiques », a souligné Agit Polat avant d’ajouter que selon eux, le président turc Recep Tayyip « Erdogan et l’État turc sont derrière ces assassinats ».

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici