3 mars 2018 | 5.85K vues | 0 commentaire

[Vidéo] Quand Hassen Chalghoumi faisait la promotion de l’extermination des juifs !

Image de l'article [Vidéo] Quand Hassen Chalghoumi faisait la promotion de l'extermination (...)
ZOOM

Apprécié des médias et du Crif plus particulièrement, le recteur de la mosquée de Drancy, Hassen Chalghoumi multiplie les déclarations mielleuses qui lui permettront de squatter les plateaux de télévision, mais surtout d’obtenir son ticket d’entrée pour le fameux dîner du Crif où le Ghota de la politique et du monde du spectacle se pressent.

Fort du soutien des représentants officiels de la communauté juive, Chalghoumi entend bien ne jamais les décevoir, même s’il faut pour cela dénigrer sa foi.

“Je n’ai jamais été un fondamentaliste. J’ai pris un crédit pour acheter ma maison, je ne porte pas la barbe, je serre les mains des femmes, et mes enfants sont dans le privé catholique” (Le Figaro du 27 mars 2009)

Voilà pour les sceptiques.
Mais là où M. Chalghoumi excelle c’est lorsqu’il fait l’éloge de la communauté juive, c’est-à-dire dès qu’il le peut.

Quand je prends n’importe quel train en gare de Drancy, il m’arrive de penser que c’est le dernier train, que c’est mon dernier trajet. Que mon aller sera sans retour, comme celui des dizaines de milliers de juifs, qui ont pris... non, qui ont été embarqués de la même gare de ma ville vers le terminus de leur vie. Vers les camps de la mort” Hassen Chalghoumi, Pour l’Islam de France, Le Cherche-midi, 2010

Et lorsque le recteur de Drancy ne parle pas des juifs, il décrédibilise la communauté musulmane et certains de ses responsables.
Dernièrement, il s’en prenait au Rassemblement Annuel des Musulmans de l’Est à Mulhouse, le qualifiant de «  rassemblement des islamistes  ».

Que nous vaut donc cette soudaine impétuosité après plusieurs mois de silence ?
La présence du directeur du CCIf Marwan Muhammad et de Hassan Iquioussen membre de l’UOIF (l’Union des organisations islamiques de France).
En bon chien de garde sioniste, Chalghoumi a contribué à faire annuler la présence de Marwan Muhammad suite à une polémique provoquée par la Licra dont il a été l’instigateur. Il avait notamment accusé le directeur du CCIF d’avoir proféré il y a 13 ans des propos antisémites.

Ses amis juifs savent-ils qu’en 2012, Hassen Chalghoumi a accueillli au sein de sa mosquée lors du 4e congrès annuel plusieurs prédicateurs saoudiens dont entre autres Saad Al Brik et Abdallah Al Hadhban qui prient pour l’anéantissement des juifs ?

Dans cette vidéo publiée par la mosquée de Drancy, la complicité entre le recteur et les conférenciers est flagrante, pourtant Saad Al Brik va nous donner un bref aperçu de ce qu’il pense des juifs sionistes (01 :57) lors de ses prêches devant les fidèles musulmans et ses sentiments ne semblent pas du tout coïncider avec ceux de « l’imam des lumières ».

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 3 mars 2018

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous