Vendredi 20 mai, lors de l’émission “Bibliothèque Médicis” sur Public Sénat, Céline Pina suppléante du député PS Dominique Lefebvre, ose comparer le voile au “brassard nazi”. Jean-Pierre Elkabache qui animait l’émission n’a pas contredit ses propos infâmes.

[Ne manquez plus aucune info et rejoignez vite HBK sur Facebook en cliquant ICI ! ]

Après, Laurence Rossignol la ministre des Droits des femmes, qui avaient comparé les femmes voilées aux « nègres qui étaient pour l’esclavage », une nouvelle personnalité politique emploie des éléments historiques afin de les transformer en anachronismes sinistres et racistes.
Céline Pina invitée pour parler de Daesh a clamé sans aucune retenue son aversion pour les musulmans et en particulier pour les femmes voilées: « Il est insupportable d’entendre aujourd’hui: “il y a autant de définition du voile que de femmes qui les portent”. Très bien, moi je vais porter un brassard nazi et je vais expliquer: “non pas du tout…en fait, c’est une croix qui signifie la destruction, mais moi je le fais dans un cadre tout à fait particulier”. Ce n’est pas vrai. Tout le monde va comprendre cinq sur cinq le message reçu ».

Des déclarations insupportables condamnées par Le Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF).
Le CCIF considère ses « propos nauséabonds » comme un signal qui marque que « la ligne rouge a été, encore une fois, largement franchie ». Le Collectif contre l’Islamophobie en France ne souhaite plus voir « tolérer la moindre complaisance à l’égard de ces discours politiques, ouvertement racistes et islamophobes, qui jettent en pâture des femmes en raison de leur confession religieuse ».
Il écrit également que « l’heure n’est plus au constat de la banalisation du racisme mais à tirer la sonnette d’alarme sur sa promotion des élites politiques et médiatiques »

Le CCIF, comme l’ensemble de la communauté musulmane, attend du gouvernement, qu’il condamne ce type de discours intolérables en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici