Belgique - le gouvernement nomme deux femmes issues de l’immigration aux postes de Ministres (1)

BELGIQUE – Meryam El Katir et Zakia Khattabi ont obtenu des postes clefs dans le nouveau gouvernement belge. La politicienne belgo-marocaine Zakia Khattabi deviendra ainsi ministre de l’environnement et du climat.  Myriam El Katir est la nouvelle ministre de la coopération internationale au développement et de la politique urbaine.

Née à Saint-Josse-ten-Noode de parents marocains de Tétouan, Zakia Khattabi est titulaire d’une licence en travail social de l’Université Libre de Bruxelles (ULB).

La femme de 44 ans a été élue au parlement bruxellois en 2009. Son parti l’a nommée au Sénat la même année. En 2014, la femme politique belgo-marocain a rejoint le parlement fédéral.

Zakia Khattabi a été présidente du parti Ecolo, un parti francophone basé sur la politique verte, de 2015 à septembre 2019. Le politicien était également conseiller municipal d’Ixelles.

Selon le Brussels Times, Khattabi est «crédité d’avoir contribué à la réussite de la campagne de la coalition Ecolo-Groen aux élections communales et fédérales».

Zakia Khattabi a également tenté d’obtenir un siège de juge à la Cour constitutionnelle belge. Le politicien, cependant, n’a pas obtenu les votes requis des membres du Sénat plus tôt cette année.

Selon le Brussels Times, certains membres du Sénat ont estimé que Khattabi n’avait pas suffisamment de formation judiciaire pour assumer le poste. Ecolo, cependant, était déterminée à soutenir sa candidature.

Helene Ryckmans, chef du groupe parlementaire d’Ecolo, a déclaré: «Zakia Khattabi continue de montrer toutes les qualités requises pour exercer ce rôle. Elle a montré son attachement aux valeurs de la démocratie.

Outre Khattabi, la Belgique a également nommé la femme politique belgo-marocaine Meryam El Katir au poste de ministre de la coopération au développement.

La Belgique a annoncé la nomination du politicien belgo-marocain Meryame Kitir au poste de nouveau ministre de la coopération internationale au développement et de la politique urbaine.

La femme de 40 ans est né de parents marocains. Son père a émigré de Ouarzazate en Belgique dans les années 60, selon la RTBF. Le père de Kitir travaillait dans les mines de Limbourg.

Elle fait partie d’une «grande famille de onze frères et sœurs, dont la mère est décédée lorsque Meryame Kitir avait deux ans», a rapporté le média belge.

Kitir, membre du Parti de l’Union socialiste, a été élu au conseil municipal de Maasmechelen en 2006 et est devenu membre de la Chambre des représentants belge en 2007.

En 2016, Kitir a quitté Maasmechelen pour Genk, où elle a pris ses fonctions au conseil municipal.

La nouvelle ministre belge de la coopération au développement est connue pour son activisme en matière de travail.

La Belgique a également nommé la femme politique maroco-belge Meryam Kitir au poste de ministre de la coopération au développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici