Clémentine Autain « On finit par voir en chaque musulman un djihadiste en puissance » - VIDEO

Las des comparaisons discriminatoires à l’encontre des musulmans, Clémentine Autain s’est agacée de l’islamophobie ambiance dans le paysage politique.

 

« Ce pays a perdu la tête ! »

Atterrée par le niveau du débat public, la députée Clémentine Autain exprimait sa colère au micro de Franceinfo.

« Moi je suis très inquiète de l’état du débat dans notre pays, ça devient totalement délirant ! On est plus sur la raison, on est sous le coup de l’émotion avec un espèce de concours Lépine pour savoir qui aura la meilleure idée d’extrême-droite ! »

« Est-ce que vous pensez sérieusement que quand la droite ou l’extrême-droite ou d’autre comme par exemple Manuel Valls qui est quand même un républicain de pacotille (…) »

« Monsieur Bruckner, hier, qui s’en est pris à Rokhaya Diallo pour expliquer qu’elle avait armé les terroristes islamistes… Non mais c’est insensé ! »

« Je ne suis pas touchée, je suis en colère. Je suis en colère. Je suis en colère parce qu’il est inadmissible que dans notre pays, aujourd’hui, on laisse tranquillement Marine Le Pen, tapis rouge sur tous les plateaux, sans jamais lui porter de contradiction, comme si elle était dans l’espace républicain, pendant qu’une majeur partie de la gauche serait en dehors des clous républicains. »

« Mais qu’est-ce que c’est que ce pays qui a perdu la tête ? Qu’est-ce que c’est que ce pays qui pense et qui met en débat le fait que, par exemple, il faudrait que les prénoms, demain, soient les prénoms du calendrier. On est où ? »

« Un ministre d’Etat, Monsieur Darmanin, qui nous explique qu’il faudrait fermer les rayons halal. Monsieur Fillio, Monsieur Ciotti qui nous expliquent qu’ils faudrait interdire le voile partout dans l’espace public… Est-ce que vous croyez que cela est de nature à calmer la situation et à ne pas attiser les haines et avancer vers la guerre civile ? »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici