« Guerrières de la paix » des femmes palestiniennes et israéliennes s’unissent pour la paix - VIDEO

Il y a quatre ans, quelques femmes israéliennes et palestiniennes ont décidé de créer un mouvement informel : Women Wage Peace. Ces femmes se rassemblent autour d’une exigence aussi simple que terriblement audacieuse : que leurs dirigeants se retrouvent à nouveau autour d’une table de négociation. En 2018, elles sont désormais plusieurs dizaines de milliers, de tous horizons politiques et de toutes origines. Elles sont les guerrières de la paix. 

 

Un documentaire de 54 minutes retracent la naissance de ce mouvement et des femmes qui le composent.

Arrestation de milliers de Palestiniens

Les autorités d’occupation israéliennes ont arrêté 4 634 Palestiniens en 2020, dont 543 mineurs et 128 femmes, selon un communiqué publié par des institutions s’occupant des préoccupations des prisonniers et des droits de l’homme, indique le MEMO.

La déclaration, dont l’Agence Anadolu a reçu une copie, a été signée par le Club des prisonniers palestiniens, l’Association Addameer de soutien aux prisonniers et des droits de l’homme et la Commission des affaires des prisonniers.

Les autorités d’occupation lancent des campagnes d’arrestations presque quotidiennes en Cisjordanie, mais elles libèrent généralement certains détenus après les interrogatoires, en renvoyant d’autres au tribunal.

Le communiqué indiquait que le nombre total de détenus dans les prisons israéliennes à la fin de l’année atteignait 4 400 détenus, dont 40 femmes et 170 enfants, tandis que le nombre de détenus administratifs (sans inculpation) est estimé à 380. Le nombre de détenus malades atteint 700, dont 10 patients cancéreux et 300 atteints de maladies chroniques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici