Marlène Schiappa, en retard à l'Assemblée à cause de la maladie de son fils, éveille la colère de la vice-présidente

Alors que Marlène Schiappa s’est présentée à l’Assemblée Nationale en retard en raison de la maladie de son fils, elle a éveillé la colère de la vice-présidente de l’hémicycle, Laëtitia Saint-Paul.

 

Un moment de tensions qui a bien refroidi l’ambiance à l’Assemblée. En effet, ce vendredi 4 décembre, Marlène Schiappa, ministre déléguée en charge de la citoyenneté, est arrivée avec quelques minutes de retard à l’Assemblée nationale. « Six minutes », pour être précis.

Mais cela n’a pas plu à la vice-présidente Laëtitia Saint-Paul qui a alors expliqué sèchement :

«Être à l’heure c’est déjà être en retard».

Et elle a aussitôt exigé de Marlène Schiappa qu’elle fasse des excuses.

De son côté, Raphaël Schellenberger, député LR du Haut-Rhin, a lui aussi regretté le retard fréquents des ministres :

«La présence au banc du ministre pour un texte de loi est obligatoire. Et Madame la ministre vous avez donné la consigne de commencer sans vous ! Mais où est-on ? Commencer sans vous la discussion d’un texte de loi c’est juste mépriser la Constitution, c’est mépriser notre règlement intérieur, c’est mépriser les règles principales de la démocratie.»

De son côté, Marlène Schiappa a alors présenté ses excuses, tout en rappelant :

« Les ministres restent des humains. »

Par ailleurs, elle a expliqué avoir dû garder son enfant malade à la maison. Et agacée face à la réaction de la vice-présidente, Marlène Schiappa a remercié, ironiquement, celle-ci pour ses «bons vœux de rétablissement que vous ne manquerez pas d’adresser à mes enfants».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici