Marlène Schiappa « Je n’utiliserai plus le mot islamophobie parce que j’ai lu un livre » - VIDEO

La ministre déléguée chargée de la citoyenneté, Marlène Schiappa, s’est réjouie de ne plus employer le terme « islamophobie » après avoir lu le livre posthume de Stéphane Charbonnier dit Charb, ancien dessinateur et directeur de la rédaction de Charlie Hebdo.

 

« Ce qui m’a fait changer d’avis, c’est que j’ai lu le livre posthume de Charb qui s’appelle je crois Lettre aux escrocs de l’islamophobie. Il fait une démonstration sémantique du fait que le terme « islamophobie » peut-être gravement manipulé.

Pour lui, il y a effectivement du racisme contre les musulmans mais que le terme « islamophobie » nous mène à des dérives. D’ailleurs, il avait raison parce que c’est ce que l’on a vu notamment avec l’affaire Mila.

Moi, maintenant, je n’emploie plus ce terme « islamophobie » parce que je rejoins Charb sur ses positions. Comme quoi lire c’est aussi utile et comme quoi les responsables politiques peuvent aussi évolués dans leur réflexion après avoir lu. »

La ministre estime que le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo, assassiné dans l’attentat contre la rédaction en 2015, « avait raison »« Je n’emploie plus ce terme », a-t-elle conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici