Des savants musulmans condamnent le meurtre de pêcheurs palestiniens par l'armée égyptienne

L’Union internationale des savants musulmans (IUMS) a condamné hier le meurtre de deux pêcheurs palestiniens par l’armée égyptienne.

Le secrétaire général de l’IUMS, Ali Al-Qaradaghi, a déclaré dans un communiqué que «l’Union condamne fermement l’incident du meurtre des pêcheurs Hasan et Mahmoud Al-Zazoua et de la blessure de leur frère Yaser dans la mer de Gaza par l’armée égyptienne».

Al-Qaradaghi a expliqué que les trois pêcheurs «cherchaient une source de revenus pour subvenir aux besoins de leurs parents, femmes et enfants âgés».

Il a souligné que «l’effusion du sang des innocents et la perte injuste de vies sont de grands péchés, comme le dit Allah Tout-Puissant ‘Mais quiconque tue intentionnellement un croyant – sa récompense est l’enfer, où il demeurera éternellement, et Allah s’est fâché contre lui et l’a maudit et lui a préparé un grand châtiment »(An-Nisa: 93) et dit aussi« quiconque tue une âme à moins d’une âme ou pour corruption [faite] dans le pays – c’est comme s’il avait tué l’humanité entièrement ‘(Al-Ma’idah: 32). « 

Al-Qaradaghi a appelé «les autorités égyptiennes à accélérer l’enquête sur l’incident afin d’éviter que des crimes de ce type ne se reproduisent et d’assurer des représailles contre les assassins».

Il a également présenté ses condoléances et sa sympathie aux familles des victimes.

Les forces navales égyptiennes ont abattu deux pêcheurs palestiniens, et blessé et arrêté un troisième vendredi après avoir prétendument pénétré dans les eaux territoriales égyptiennes.

Condamnation de la violence

Le Hamas, le groupe palestinien au pouvoir à Gaza, a condamné la violence et a appelé l’Égypte à enquêter sur l’incident.

« Il n’y a aucune justification pour le traitement violent répété contre ceux qui cherchent à gagner leur vie pour leurs enfants« , a déclaré le Hamas dans un communiqué samedi.

Il n’y a eu aucun commentaire immédiat de la part des responsables égyptiens, mais le syndicat des pêcheurs palestiniens de Gaza a déclaré que ses pêcheurs travaillent généralement près de la frontière maritime Gaza-Égypte et que la marine égyptienne est consciente de leur présence.

«Même s’ils dépassent la limite, il est injustifiable de les tirer et de les tuer», a déclaré Nezar Ayyash, chef du syndicat. « Ils auraient pu les arrêter parce que le moteur de leur bateau est faible et ne peut pas tourner plus vite que le bateau naval. »

L’Égypte a envoyé les corps samedi soir via le point de passage de Rafah, la porte principale de Gaza vers le monde extérieur, sur sa frontière de 13 km (8 miles) avec la bande de Gaza.

Israël et l’Égypte ont imposé un blocus à Gaza en 2007 pour isoler le Hamas après qu’il a pris le contrôle du territoire à l’Autorité palestinienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici