17 octobre 2018 | 2.81K vues | 0 commentaire

Hadith du jour : Comment le croyant voit ses péchés et comment le pervers voit ses péchés ?

Image de l'article Hadith du jour : Comment le croyant voit ses péchés et comment le pervers (...)
ZOOM

‘Abdallah Ibn Mas’oud (radhiallâhu ’anhu) a dit :

“Certes le croyant voit ses péchés comme s’il était assis sous une montagne craignant qu’elle ne tombe sur lui et certes le pervers voit ses péchés comme une mouche qui passe devant son nez et alors fait comme ceci”. Abou Chihab a alors expliqué cela en faisant un geste de la main au dessus de son nez. (Sahih al-Bukhari 6308)

Lorsque le serviteur ne voit pas que les péchés sont la cause de ce qui l’éloigne de son Créateur, il ne regrette pas ses péchés et ne ressent pas de la douleur pour avoir suivi la voie de l’éloignement. Et s’il ne ressent pas de la douleur, il ne rebrousse pas chemin.
L’orgueil, la fierté, un caractère arrogant, la ruse, l’hypocrisie, la fornication, le vol ou simplement la colère, la haine ou l’agressivité sont autant de raisons qui provoquent les péchés, or certaines personnes les négligent et considèrent qu’ils ne sont pas importants.
Les péchés revêtent différentes formes, certains se trouvent dans le cœur, comme l’impiété, l’hypocrisie, la rancune,… d’autres dans l’ouïe, d’autres dans la langue, etc..
Parfois, nous considérons à tort les péchés mineurs comme insignifiants, pourtant ils peuvent s’aggraver à cause de l’obstination ou de la régularité.

Il est rapporté dans le hadîth, d’après Ibn ’Abbâs, que le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :

Il n’y a pas un péché mineur lorsqu’il y a obstination et n’y a pas demande de pardon. (Hadîth faible, Dha’îf al-Djâmi’ al-Saghîr n°6308)

Un péché majeur (kabîr) déjà consommé et qui n’a pas été suivi par un autre du même genre, est plus à même d’être pardonné qu’un péché mineur que le croyant commet avec régularité.
Parmi les raisons qui aggravent les péchés, celles qui consistent à sous-estimer le péché. Mais lorsque le croyant estime que le péché est grave, c’est parce qu’il connaît la Majesté d’Allâh Ta’âla. Ainsi, lorsqu’il regarde la Grandeur de Celui auquel il a désobéi, le péché mineur devient trop grand à ses yeux.
Il est rapporté dans le Sahîh de al-Bukhârî, d’après Anas (radhiallâhu ’anhu) :

Vous commettez des actions qui paraissent à vos yeux plus fines qu’un cheveu et que nous considérions à l’époque de l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) comme des péchés mortels. De même, Bilâl Ibn Sa’ad disait : “Ne regarde pas l’insignifiance du péché mais regarde la Grandeur de Celui à qui tu as désobéi”.

L’imâm Ahmad rapporte un hadîth de Um Salama qui dit :

J’ai entendu le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) dire : Lorsque les péchés apparaissent dans ma nation, Allâh les châtie tous d’une torture affreuse.
Ô Messager d’Allâh ! N’y a t’il pas parmi eux des pieux ? Dis-je. Ils seront châtiés comme les autres puis ils auront la Miséricorde et le Pardon d’Allâh. (Hadîth Sahîh dans le Musnad de l’Imâm Ahmad, rapporté aussi par al-Haythamî dans « Madjmu’a al-Zawâ-îd »)

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 17 octobre 2018

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous