Une famille Israélienne se convertit à l'Islam et se réfugie à Gaza pour échapper aux services sociaux

Karm et Surya Husari vivant dans la Bande de Gaza s’appellent en fait Epi et Hani Kopelevich et sont israéliens. Mais il y a quelques semaines, cette famille Israélienne a quitté son domicile du sud d’Israël pour venir s’installer en Palestine.

Cette décision surprenante fait suite à leur conversion à l’Islam et à la décision des autorités Israéliennes de placer une de leurs filles dans un centre d’accueil pour « jeunes à risque ». Depuis ce placement il y a 5 ans, les autorités cherchent à leur retirer leurs autres enfants.

Karm Husari, le père, explique ainsi :

« Nous ne sommes pas les seuls ni les premiers à agir de la sorte. »

Selon lui, plus d’une dizaine de familles aurait quitté les territoires Israéliens pour les mêmes raisons et serait venue s’installer en Palestine.

Ainsi, Miriam, menacée d’une hospitalisation psychiatrique en Israël, a trouvé refuge à Ramallah où elle vit depuis 15 ans. Elle témoigne :

« Les Juifs m’ont donné le sentiment que le délinquant qui m’a violée et qui m’a prostituée est un meilleur Juif que moi. J’ai vraiment aimé le judaïsme, mais je n’ai pas trouvé de raison de rester dans cette religion. »

De leur côté, Violet et Haim Habibi, membres d’une autre famille Israélienne, expliquent comment ils ont trouvé refuge en Palestine, malgré le contexte actuel. Haim témoigne :

« A Ramallah, personne ne nous cherche et nous pouvons vivre notre vie tranquillement et normalement. »

La famille Israélienne s’est officiellement convertie à l’Islam

Quant à Karm Husari, il a pris plusieurs décisions importantes dans sa vie pour pouvoir réunir enfin sa famille. Le couple s’est converti à l’Islam de façon officielle. Ainsi, les autorités Israéliennes se désintéressent de leurs enfants. Il explique :

« Renoncer à son identité, à son travail, à son argent et à sa vie. Ma femme et moi faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour ramener notre famille à sa plénitude. »

Et lorsqu’on lui demande s’il n’a pas peur de vivre à Gaza, le père de cette famille Israélienne répond :



« J’ai bien plus peur des Juifs que des Arabes et je vous le dis au plus fort de la douleur. C’est une étape radicale, je suis d’accord. Nos familles nous ont rejetées, ils ne nous reconnaissent plus, mais je ferai tout pour retrouver ma fille. Elle va revenir vers moi et sa maman et nous redeviendrons une famille unie. C’est tout ce que je demande. »

Ensuite, il explique le quotidien de ses enfants depuis leur installation en Palestine :

« Ils ne quittent pas la maison. Nous leur permettons d’être dans la cour, rien de plus. Mais cette semaine, ma fille est allée à la mosquée pour la première fois. Elle était heureuse, je ne l’ai jamais vue comme ça. »

Et d’ajouter :

« Nous parlons hébreu ensemble, mais en dehors je parle arabe, je connais la langue que j’ai apprise à l’armée. Les enfants apprennent l’arabe à la maison, ils s’améliorent tous les jours et savent déjà comment composer des phrases. »

«Le bien-être n’est pas une priorité chez les musulmans», explique Karm Husri. « Quand nous étions juifs, ils venaient nous inspecter 2 fois par mois. Dès que nous nous sommes convertis à l’islam, ils ne sont plus intéressés à nous. »

Son épouse Surya ajoute :

« En tant que musulmane, je suis la bienvenue, je suis aimée et libre, et mes enfants aussi. En Israël, nous ne sommes pas en sécurité. Chaque enfant est en danger et moi, en tant que mère, je dois tout faire pour que mes enfants me reviennent. »

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici