Allemagne - une infirmière « a injecté à 8 600 personnes une solution saline au lieu du vaccin Covid-19 »

Une infirmière anti-vaccin en Allemagne aurait injecté jusqu’à 8 600 personnes avec une solution saline au lieu d’un vaccin Covid-19.

L’infirmière de la Croix-Rouge a peut-être donné un faux vaccin à des milliers de patients âgés du nord de l’Allemagne au début du printemps, a révélé une enquête policière.

Les autorités ont exhorté mardi des milliers de personnes qui ont reçu leur premier vaccin dans un centre de vaccination de la Frise – un district rural près de la côte de la mer du Nord – à recevoir une autre injection du vaccin Covid-19 après avoir fait la découverte.

La police a déclaré que le suspect anonyme avait exprimé des opinions sceptiques sur les vaccins dans des publications sur les réseaux sociaux, mais que leur motif n’était pas clair.

« Je suis totalement choqué par cet épisode », a déclaré Sven Ambrosy, un conseiller local, sur Facebook alors que les autorités locales lançaient un appel à environ 8 600 habitants qui pourraient avoir été touchés.

Bien que la solution saline soit inoffensive, la plupart des personnes qui ont été vaccinées en Allemagne en mars et avril – lorsque le changement présumé a eu lieu – sont des personnes âgées à haut risque d’attraper la maladie virale potentiellement mortelle.

L’enquêteur de la police Peter Beer, s’exprimant plus tôt lors d’une conférence de presse couverte par les médias allemands, a déclaré que sur la base des déclarations de témoins, il existait « un soupçon raisonnable de danger ».

Il n’était pas immédiatement clair si le suspect avait été arrêté ou inculpé dans l’affaire, qui, selon le diffuseur NDR, a été confiée à une unité spéciale qui enquête sur les crimes à motivation politique.

La police locale a refusé de commenter en dehors des heures normales de travail.

Cela survient alors que la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que l’État cesserait de payer les tests Covid-19 pour les résidents non vaccinés d’ici octobre dans le but d’encourager davantage de personnes à se faire vacciner.

Merkel a déclaré que les tests gratuits prendraient fin le 11 octobre car tous les citoyens sont désormais éligibles pour le vaccin.

Environ 55% des Allemands sont complètement vaccinés, mais le rythme des vaccinations a ralenti et Merkel a déclaré qu’elle souhaitait voir au moins 75% de la population se faire piquer.

L’Allemagne avait rendu les tests gratuits pour tous en mars pour aider à rendre possible un retour progressif à la vie normale après des mois de verrouillage.

À partir d’octobre, les résidents non vaccinés devront payer leurs propres tests, mais les adolescents, les enfants et les personnes qui ne peuvent pas recevoir le vaccin pour des raisons médicales seront exemptés.

Le gouvernement exigera également que les gens soient vaccinés, testés négatifs ou avoir un certificat de récupération pour entrer dans les restaurants en salle, participer à des cérémonies religieuses et faire du sport en salle.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici