Covid-19 - une infirmière devient aveugle quelques heures après voir reçu le vaccin

Une dizaine de pays européens ont déjà décidé de suspendre le vaccin AstraZeneca pour compléments d’étude suite à des cas de thrombose suspects.

Infirmière de profession, Catherine âgée de 30 ans, s’est présentée le 1er mars au centre de vaccination de Bierset en Belgique pour y recevoir la première dose du vaccin AstraZeneca.

Quelques heures plus tard, elle se réveille en pleine nuit et se rend compte qu’elle ne voit plus de son œil droit. Au CHU du Sart Tilman, les médecins lui diagnostiquent une thrombose d’origine vasculaire. « Ils me rassurent en disant que c’est momentané et que ma vue va revenir dans les prochains jours, explique Catherine. Mais trois jours après, je ne voyais toujours pas. » Elle retourne à l’hôpital et des examens plus poussés indiquent alors une thrombose d’origine « artérielle », révèle Sud Info.

Suspension du vaccin AstraZeneca

Le Danemark a temporairement suspendu les injections de vaccin AstraZeneca COVID-19 après des informations faisant état de cas de formation de caillots sanguins, dont un au Danemark, ont annoncé jeudi les autorités danoises.

L’agence italienne des médicaments (Aifa) a annoncé jeudi l’interdiction d’un lot de vaccins anti-COVID d’AstraZeneca après avoir été informée de graves effets secondaires. Le Danemark, suivi par la Norvège, a annoncé jeudi la suspension pendant quatorze jours de l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca contre le COVID-19 après des troubles de la coagulation signalés parmi des personnes vaccinées, dont un cas sur son territoire.

Les autorités sanitaires n’ont pas dévoilé combien de rapports de caillots sanguins avaient été signalés, mais l’Autriche a cessé d’utiliser un lot de vaccin d’AstraZeneca tout en enquêtant sur un décès dû à des troubles de la coagulation et une maladie due à une embolie pulmonaire.

Ils ont déclaré que six autres pays européens avaient arrêté l’utilisation d’un lot de vaccins d’AstraZeneca.

« Nous et l’Agence danoise des médicaments devons répondre aux rapports sur d’éventuels effets secondaires graves, à la fois du Danemark et d’autres pays européens », a déclaré le directeur de l’autorité sanitaire danoise, Soren Brostrom, dans un communiqué.

Le vaccin serait suspendu pendant 14 jours, a indiqué l’agence de santé. Il n’a pas donné de détails sur le patient danois ayant un caillot sanguin.

AstraZeneca a déclaré que ses injections sont soumises à des contrôles de qualité stricts et rigoureux et qu’il n’y a eu «aucun événement indésirable grave confirmé associé au vaccin». Il a déclaré qu’il était en contact avec les autorités autrichiennes et soutiendrait pleinement leur enquête.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré mercredi qu’il n’y avait jusqu’à présent aucune preuve liant AstraZeneca aux deux cas en Autriche.

Le nombre d’événements thromboemboliques – marqués par la formation de caillots sanguins – chez les personnes qui ont reçu le vaccin AstraZeneca n’est pas plus élevé que celui observé dans la population générale, avec 22 cas de tels événements signalés parmi les 3 millions de personnes qui ont l’a reçu le 9 mars.

L’Agence danoise des médicaments a déclaré qu’elle avait lancé une enquête sur le vaccin en collaboration avec les agences correspondantes dans d’autres pays de l’UE ainsi qu’avec l’EMA.

«Il est important de souligner que nous n’avons pas choisi de ne pas utiliser le vaccin AstraZeneca, mais que nous le mettons en attente», a déclaré Brostrom.

L’agence a déclaré qu’elle avait repoussé la date finale à laquelle elle s’attend à ce que tous les Danois aient été complètement vaccinés de quatre semaines au 15 août à la suite de la suspension du vaccin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici