La fédération marocaine de football oblige une équipe à jouer avec 26 joueurs positifs au coronavirus

La Fédération du Maroc a contraint Ittihad Tanger à jouer ce mardi alors qu’elle compte 26 footballeurs infectés par le coronavirus. L’Union des entraîneurs professionnels d’Espagne a rapporté ce qui s’est passé parce que l’entraîneur de l’équipe marocaine est l’Espagnol Juan Pedro Benali, qui est également positif et est également un patient à risque.

L’entraîneur espagnol est l’un des 26 infectés par l’équipe marocaine et comme l’explique le syndicat espagnol des entraîneurs, il est une personne à risque.

«Il prend du sintrom et des corticostéroïdes pour que la maladie n’aggrave pas sa situation. Il est une personne à risque et a des fièvres très fortes depuis trois jours. « Le syndicat souligne que Benali » traverse les moments les plus difficiles de sa carrière sportive « et a demandé que le match ne se joue pas sans attendre la quarantaine et ils ont pu se remettre la grande partie des joueurs. »

Les positifs du football à la hausse

L’Union des entraîneurs professionnels d’Espagne a rapporté ce dimanche qu’Itihad Tanger, entraîné par Juan Pedro Benali, a été contraint de jouer mardi malgré 26 points positifs pour COVID-19, y compris l’entraîneur espagnol lui-même, dont la délicate la santé fait de vous une personne à risque. Selon le syndicat ‘Sienpre’, Benali, 51 ans, « est malade du COVID-19 et la fédération de ce pays lui a dit que son équipe, dans laquelle il y a 26 infectés, doit jouer dans quelques jours sans mise en quarantaine » .

Les cas positifs dans les équipes de football augmentent ces derniers jours. Fuenlabrada a été le premier cas dans le football espagnol dans lequel il y a eu une contagion de joueurs après l’accouchement, mais Almería ou Saragosse ont également été affectées en séries éliminatoires pour la promotion en première division.

«À l’heure actuelle, la santé est la chose la plus importante puisqu’il y a 26 membres de l’équipe avec le COVID-19. Nous voulons vous envoyer notre soutien et ne pas forcer votre équipe à concourir dans cette situation», ajoute le syndicat des entraîneurs.

Ittihad Tanger évolue en première division marocaine et ne réalise pas une bonne saison, occupant la 15e place du classement. Benali est arrivé en janvier dernier après les mauvais résultats d’une équipe, qui a réussi à remporter sa Ligue lors de la saison 2017-18.

 

Benali a rendu compte de sa situation à travers les réseaux sociaux et a remercié le soutien qu’il a: «Je remercie tout le monde pour le soutien reçu en ces temps difficiles. En mon nom, au nom de tous les joueurs, Staff et membres de l’équipe Tanger #IRT. Merci », écrit-il sur son compte Twitter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici