Al-Aqsa des soldats israéliens menacent une Palestinienne parce qu’elle lit le Coran à haute voix - VIDEO (1)

Interdite d’entrer à Al Aqsa une Palestinienne lit le Saint Coran à haute voix et se fait réprimander et menacer violemment par une soldate qui semble agacée de la situation.

 

La soldate lui dit « encore une fois, encore une fois et tu vas voir » puis elle demande aux autres femmes de ne pas la toucher et elle poursuit ses cris alors qu’elle bat en retrait  »encore une fois tu lis à voix haute tu vas voir… »

Elle revient une ultime fois vers la femme et lui dit « encore une fois et tu es enterrée, tu comprend enterrée, encore une fois ».

Israël interdit l’entrée à l’imam de la mosquée

En janvier dernier, es autorités d’occupation israéliennes ont remis un arrêté d’expulsion à Cheikh Ekrema Sabri, lui interdisant d’entrer dans la mosquée Al-Aqsa pendant une semaine, ont rapporté les médias palestiniens.

S’adressant à des journalistes, l’Imam Sabri a annoncé que la police d’occupation israélienne l’avait détenu et avait enquêté sur lui au poste de police d’Al-Qashleh, dans le centre de Jérusalem occupée, pour avoir « incité à la violence lors du sermon de vendredi. »

Le Cheikh a ajouté: «La police israélienne m’a remis un arrêté d’expulsion d’une semaine et m’a demandé d’être présent au poste de police pour enquête samedi prochain.»

Il a révélé qu’ils l’avaient informé que l’arrêté d’expulsion pourrait être renouvelé.

Tôt dimanche, les forces d’occupation israéliennes ont fait une descente dans la maison de l’imam et lui ont donné l’ordre de se rendre au poste de police pour enquête.

Par ailleurs, le centre d’information de Wadi El-Helwa a indiqué que les autorités d’occupation israéliennes avaient également émis un arrêté d’expulsion d’une semaine pour le cheikh Ahmad Abu Ghazaleh, un autre imam de la mosquée Al-Aqsa.

Les autorités d’occupation israéliennes ont émis des ordonnances d’expulsion pour les imams et les prédicateurs de la mosquée Al-Aqsa, suite à des allégations d’incitation à la violence lors de leurs sermons tels que les khoutbahs du vendredi, rapporte Memo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici