Leila Slimani «Il y a une grande différence entre être contre le voile et s’attaquer à une femme voilée» (1)

« Je trouve ça lamentable, indigne, déloyal. » Invitée dimanche 20 septembre sur le plateau de l’émission « C Politique » de France 5, l’écrivaine Leïla Slimani a vivement réagi à la polémique lancée par des députés LR et LREM à l’Assemblée nationale. Ces derniers avaient quitté une audition parce qu’ils refusaient d’entendre une syndicaliste étudiante voilée, Maryam Pougetoux, représentante de l’Unef. 

 

Commentant cet événement, Leila Slimani a qualifié le geste des élus de « lamentable, indigne et déloyal ». « Moi j’ai appris que la démocratie et la République, ce n’était pas ça. Moi, on ne m’a pas dit que la démocratie c’est d’humilier les gens, de les mépriser, de les réifier, c’est de regarder quelqu’un et de lui dire: en fait je ne te reconnais pas comme un citoyen, je ne fais pas société avec toi, tu ne m’intéresses pas, je ne veux pas parler avec toi’ », a-t-elle déclaré, en colère.

« On peut être contre le voile, chacun a le droit d’avoir ses opinions, tout le monde connaît mes combats féministes, mais il y a une très grande différence entre être contre le voile et s’attaquer à une femme voilée. Faire ça, c’est exactement la même chose qu’insulter une femme en cheveux en lui disant qu’elle est une prostituée: c’est réifier la femme et la réduire à ce qu’elle a ou ce qu’elle n’a pas sur la tête », a poursuivi l’écrivaine militante.

Et de conclure: « Que ces gens osent utiliser le mot féminisme, ça me fait honte. Ce n’est pas ça le féminisme. Le féminisme est un humanisme, ce n’est pas manquer de respect aux gens. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici