Cisjordanie- Trois tués, six blessés par des tirs israéliens dans un camp de réfugiés palestinien

Selon le ministère palestinien de la Santé, trois Palestiniens ont été abattus tôt lundi matin après que des soldats israéliens sont entrés dans un camp de réfugiés en Cisjordanie.

Les trois personnes décédées ont été identifiées comme Mohammad Bilal Zeitoun, 32 ans, Fathi Jihad Rizq, 30 ans, et Abdullah Yousef Abu Hamdan, 24 ans.

Six autres personnes ont été blessées, dont une grièvement, lors des affrontements, selon le Croissant-Rouge palestinien. Ils ont été emmenés à l’hôpital chirurgical Rafidia.

L’incident s’est produit dans le camp de réfugiés de Balata, situé près de Naplouse. Les troupes israéliennes ont attaqué le site alors qu’elles étaient accompagnées de bulldozers et ont bloqué l’entrée des ambulances, selon des rapports palestiniens.

L’Australie ne reconnaît plus Jérusalem comme capitale d’Israël

Le gouvernement israélien a qualifié la position inversée de l’Australie de « réponse hâtive à un rapport incorrect dans les médias ».

Le gouvernement australien a annoncé mardi sa décision de revenir sur sa reconnaissance de Jérusalem-Ouest comme capitale d’Israël.

La ministre australienne des Affaires étrangères, Penny Wong, a annoncé la nouvelle, citant la nécessité de négociations « pacifiques » entre Israël et la Palestine sur la question du statut de Jérusalem.

« Nous ne soutiendrons pas une approche qui sape cette perspective », a déclaré la responsable australienne, indiquant que l’ambassade de son pays en Israël a toujours été et reste à Tel-Aviv.

L’Australie a reconnu Jérusalem-Ouest comme capitale d’Israël en 2018, suscitant des critiques et des réactions négatives de la part d’observateurs qui ont qualifié la décision d’acte « unilatéral ».

Wong a souligné que la reconnaissance de l’ancien Premier ministre Scott Morrison avait mis « l’Australie en décalage avec la majorité de la communauté internationale », regrettant sa décision de « faire de la politique ».

Le Premier ministre a déclaré que cette décision avait entraîné « le changement de position de l’Australie et la détresse que ces changements ont causée à de nombreuses personnes de la communauté australienne qui se soucient profondément de cette question ».

Le gouvernement israélien a réagi à l’annulation de la décision de l’Australie, suggérant que cette décision est une « réponse hâtive à un rapport incorrect dans les médias ».

Le Premier ministre israélien Yair Lapid, selon les médias israéliens, a exprimé l’espoir de voir le gouvernement australien gérer « d’autres questions plus sérieusement et plus professionnellement ».

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici