Hager Barkous est une Italo-tunisienne âgée de 26 ans recrutée par la chaîne de restaurants McDonald’s en 2018 et au sein de laquelle elle est devenue responsable opérationnelle chargée de la gestion administrative.

Mais au fil du temps, elle a été humiliée, notamment en raison de sa tenue vestimentaire puis a été finalement licenciée pour « non respect de la tenue réglementaire ». Lors des tensions entre elle et sa hiérarchie, elle s’est notamment vu ordonner d’aller laver les toilettes.

Hager Barkous travaillait dans un restaurant McDonald’s de Nice en tant que responsable opérationnelle. Et lorsqu’elle a postulé en 2018, elle s’est rendu à l’entretien avec son voile. Elle explique :

 « Le responsable m’a dit qu’il n’y avait aucun problème avec le voile ».

C’est alors que Hager Barkous signe un CDI et démarre son travail dans de bonnes conditions. Mais quelques semaines plus tard, le directeur de l’établissement la convoque en lui expliquant que des clients se sont plaints. Elle explique :

 « Il m’a dit comme quoi ces clients se plaignaient de mon voile (porté en bandana, ndlr) et que McDo était islamisé ».

Mais ils trouvent ensemble un compromis et Hager Barkous signe même un nouveau contrat et monte en grade. Mais une nouvelle directrice arrive et là, tout change. Elle raconte :

 « J’ai commencé à subir une forme de harcèlement. Elle me mettait la pression et me demandait pourquoi je cachais mes cheveux, pourquoi je mettais des manches trois-quarts. »

 « Leur seul problème, c’était moi ».

On lui disait notamment :

« Tu as le choix. Fais le nettoyage ou rentre chez toi ! »

Hager Barkous poursuit :

 « C’était le stress permanent, je venais travailler la boule au ventre. On me parlait de manière agressive ».

Puis un autre responsable s’en prend également à elle :

« Il était décidé à m’humilier. Lui demandant quelle tâche je devais faire, il m’a dit : « Tu vas nettoyer les toilettes ! »

Puis, quelques semaines plus tard, la jeune femme a reçu un courrier lui signifiant son licenciement. La société McDonald’s reproche à Hager Barkous principalement le non-respect de la tenue professionnelle exigée et le non-respect de l’article 13 du règlement intérieur sur la neutralité religieuse en entreprise.

2 Commentaires

    • Je ne comprends pas que l’on humilie une personne, je ne comprends pas non plus le port du foulard qui dissimule strictement les cheveux – qu’elle a sans doute magnifiques – qui n’est qu’un signe religieux distinctif et, à ce qu’il me semble, n’est qu’une tradition de soumission des femmes (pour ne pas exciter les hommes ?) qui n’a strictement rien à voir avec une obligation religieuse.
      Le résultat classique d’un entêtement mutuel !

      Monsieur El OUADANI ne rasez pas le parquet avec votre plainte !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici